Elle cherche des histoires à tout le monde !

Peuple et Culture

L’artiste plasticienne, poète écrivain Fabienne Yvert est en résidence en Corrèze à l’invitation de Peuple et Culture 19. Les rencontres avec les autres et les écritures de soi sont ses outils de création privilégiés.

Donner la parole et les mots à ceux que l’on n’entend pas, à ceux que l’on n’écoute pas ou peu. Voilà le travail de fond entrepris depuis quelques semaines en Corrèze par Fabienne Yvert, artiste plasticienne en résidence à l’invitation de PEC 19. Elle a déjà animé des ateliers d’écriture à Uzerche avec l’association Vents d’Ailleurs qui s’occupe de l’accueil de migrants et pris ses quartiers d’écriture dans un petit local de la rue Jean-Jaurès au numéro 19. De l’extérieur de ce lien-lieu aménagé par PEC*, les passants curieux aperçoivent des sacs en papier kraft où des phrases en lettres capitales ont pris la place des traditionnels logos publicitaires. Il n’y a rien à vendre ici. «J’aime parler avec les gens, partager» ; «Je pense à ma famille parce que je suis loin»...

"Je travaille avec les mots"

Sur les murs blancs, des phrases se détachent tels des dazibaos déguisés en haïkus politiques et poétiques  : «Le cœur met plus de temps à  digérer que l’estomac» ; «Ce matin je me sens méchant hargneux agressif borné bref en parfait accord avec le monde»... «Je suis artiste et auteur. Je travaille avec les mots que ce soit dans les arts plastiques ou des livres. L’idée est de trouver comment mettre des  paroles qu’on n’entend pas beaucoup dans l’espace public» explique Fabienne Yvert sur sa démarche.
Le local de PEC permet d’exposer ses travaux d’écriture, anciens et nouveaux, et surtout sert de lieu de contact avec l’autre. «C’est un super point de départ, une vitrine et un endroit pour se rencontrer. Les gens rentrent et on peut commencer à échanger, tisser des liens.  Les gens ont besoin d’écrire, de parler, dire des choses. Ce sont des histoires de plein de gens qu’il faut diffuser. Il faut les aider à exprimer ces  choses et ensuite prendre de la distance, les placer dans l’espace public» précise l’artiste.
Sa résidence s’inscrit dans la durée. Elle va se poursuivre tout au long de l’année 2019. L’artiste sera présente très régulièrement dans le local où bientôt une boîte recueillera les desiderata. Elle animera également des ateliers auprès de différentes structures. Un projet d’écriture avec le Secours populaire de la Corrèze est d’ores et déjà amorcé. Le fruit des ateliers menés avec des personnes suivies par l’association caritative sera présenté lors de la Journée mondiale du refus de la misère le 17 octobre prochain. Elle interviendra également auprès des Restos du cœur à Tulle.
Sacs, affichettes, photocopies, petits livres... les mots recueillis, révélés, prendront corps sous différents  supports : «Il faut que ça parle à tout le  monde et que ça ne laisse personne indifférent, que ça puisse les toucher directement» espère Fabienne Yvert.

Serge Hulpusch

*PEC 19 déménage à la mi décembre de la rue Louis-Mie aux locaux du Conservatoire au 1er étage. L’association a décidé d’ouvrir une «Boutique» rue Jean-Jaurès au service de ses activités comme l’artothèque.

Nike React Element