Fil info
23:39Creuse : FNE 23 : nouvelle association qui préserve la nature creusoise, y compris des éoliennes | L'Echo… https://t.co/Qa3j5YQ9rF

La session rime avec transition et évolution de la gestion

Chambre d'agriculture

Une session très technique s’est tenue hier à la Chambre d'agriculture de la Corrèze à Tulle en présence des nouveaux élus. Le futur directeur de la chambre Maxime Estrade a été présenté ainsi que l’organisation du futur comptable et financier de la chambre.
Le contenu de l’ordre du jour était plutôt administratif et technique à la suite des dernières élections à la chambre d’agriculture.
Approbations des PV de la session du 20 février 2019 qui a vu l’installation des nouveaux élus,  PV de la session du 26 novembre 2018,  du compte financier 2018...  les élus ont tiré un trait  administratif sur la dernière mandature. Elle s’achève au plan comptable en 2018 sur un déficit de 174.000 euros pour un budget global de 9,6M€.
Un «léger» déficit en 2018
Rappel. Tony Cornelissen avait hérité de la présidence Chevalier en 2012 d’un déficit de plus d’un  million d’euros.
«On a mis la mandature pour remettre les comptes à l’équilibre» constate le président Cornelissen du travail accompli. Il explique ce déficit  «léger» par une augmentation des charges externes, les effets de la régionalisation (qui nécessite des avances budgétaires), un contexte agricole tendu peu favorable au flux d’activité de la compagnie, services (boucles, identifications, déclaration PAC, formation...) dont le prix est resté stable. «On a serré de partout. On a été tenu par la gestion budgétaire» résume Tony Cornelissen.
En introduction à cette session, le président a accueilli quatre membres associés, Olivier Bourboulou, Valérie Lathieyre,  Pascal Livet et Jean-Jacques Dumas, Président de l’Association des Maires, pour la catégorie des «élus locaux» désignés par la Session d’installation.
Le président a ensuite détaillé le dossier important de l’évolution comptable et financière de l’établissement effective au 2 mai prochain.
Elle verra la création d’un pôle régional comptabilité-finances, qui regroupe les départements du Limousin, la Dordogne et la Gironde et d’une  Agence Comptable Unique, entre ces cinq départements.
Un pôle régional et une agence actés
Ce service porté par la Chambre d’Agriculture de la Corrèze sera basé à Tulle. Il sera composé d’un Agent comptable détaché de la DGFIP et de trois comptables, qui seront salariés, avec un compte de mutualisation entre les Chambres d’Agriculture du Limousin, de la Dordogne, et de la Gironde.
Ces agents assureront, pour les cinq établissements, le paiement, le recouvrement et le contentieux financier.
«Cela représentera un flux financier de 50 millions d’euros, près de 50.000 titres. Nous serons l’une des premières organisations du réseau des Chambres d’Agriculture à mettre en place un tel dispositif, avec le soutien et l’accord de la DGFIP. Ce modèle d’organisation permet à la fois de rationaliser les coûts et de conserver des services de proximité en Corrèze» a estimé Tony Cornelissen.
Les agents des Services des Finances de la Corrèze qui s’interrogent sur l’avenir de leur réseau vont être heureux de l’apprendre alors qu’une délégation intersyndicale corrézienne doit rencontrer ce matin le Ministre des Comptes publics Gérald Darmanin en visite à Saint-Ybard...
Au cours de la session, le président Cornelissen a présenté Maxime Estrade qui prendra ses fonctions de Directeur Général des Services à la  chambre au 1er avril prochain.
Maxime estrade DGS au 1er avril
L’actuel directeur Sylvain Strasfogel va faire valoir ses droits à la retraite et cessera son activité le 31 mars prochain. Maxime Estrade exerçait avant des responsabilités au sein du Département de la Corrèze. «Je suis bien conscient des multiples enjeux auxquels l’agriculture est confrontée dans un monde en mutation. J’espère être à la hauteur de l’ensemble de vos attentes» a-t-il indiqué.

Serge Hulpusch

nike air max 1 womens