Un arbre enraciné dans le temps à la mémoire de Jean Viacroze

Commémoration

Hier une cérémonie émouvante a rendu hommage à Jean Viacroze, dernier rescapé du 9 juin 1944, mort en février dernier à l’âge de 104 ans.

Devant l’entrée de l’école Turgot sur la place de la Bride, un arbre et une plaque incarnent désormais la mémoire de Jean Viacroze,  survivant du massacre du 9 juin 1944 et des camps de la mort où il fut déporté et servit de cobaye aux médecins nazis.
A l’initiative de la Ville de Tulle, «l’arbre de Monsieur Jean Viacroze» a été planté hier dans ce quartier de la Barrussie où Jean Viacroze s’installera un temps lors de son arrivée à Tulle. Des élus de la ville, l’ancien président de la République François Hollande, des élèves du collège Clémenceau, de l’école de la Croix de Bar et le petit fils de Jean Viacroze, Guillaume ont pelleté quelques mottes de terre au pied de cet arbre (provisoire), symbole de vie et de transmission. «C’est un hommage à mon grand-père, aux Martyrs du 9 juin 1944. C’est très important vu les événements* que l’on a connus récemment. J’espère que les jeunes générations ne vont pas oublier et continuer à se souvenir de ce qui s’est déroulé le 9 juin 1944 à Tulle» espérait Guillaume Viacroze. Il a fait le souhait que ce travail de mémoire se poursuive de façon soutenue, avec une accessibilité aux documents, aux témoignages facilitée en direction des jeunes.
Le maire de Tulle Bernard Combes a rappelé l’être exceptionnel qu’était Jean Viacroze, ses combats «pour plus de justice, d’égalité, de liberté. Il a été le premier des combattants. L’arbre c’est la vie. Il n’y avait rien de plus beau que de planter un arbre à sa mémoire. L’idée est que ce soit l’arbre de Jean».
François Hollande a également souligné la nécessité de ce travail de mémoire alors que les derniers témoins de cette histoire disparaissent les uns après les autres : «Il est très important que les jeunes puissent comprendre et connaître ce qui c’est produit et faire en sorte que cela ne revienne plus» soulignait-il. Bernard Combes a indiqué que le futur musée de Tulle accorderait une large place à cette histoire tragique de la ville.

Serge Hulpusch

(*) Après sa mort, la mémoire de Jean Viacroze a été salie à plusieurs reprises sur un site internet hébergé aux Etats-Unis.


Les cérémonies se poursuivent ce samedi et dimanche

Samedi 8 juin. A 18h30, à la stèle élevée au square du Souvenir Français (gare), cérémonie à la mémoire des dix-huit garde-voies fusillés par les Allemands.
A 18h45, départ en car de la gare pour la stèle de Pounot à Laguenne pour suivre la cérémonie à 19h.
A 19h15, départ en car de Pounot pour le Puy Saint-Clair à Tulle.
A 19h30, dépôt de gerbes à la stèle FFI au carré militaire du
cimetière du Puy Saint-Clair.
Dimanche 9 juin. A 16h50, rassemblement Place Smolensk  au marché couvert de la gare.
A 17h, cortège et cérémonie à la stèle des Martyrs, rue Louisa Paulin.
A 17h30, formation du cortège pour le Haut-Lieu de Cueille.
A 17h45, départ en car pour le monument pour les personnes qui le souhaitent.
A 18h débutera la cérémonie au Haut-Lieu de Cueille.

Nike Free Run Shoes