Fil info
21:35Périgueux : Me Eric Barateau : "L'Etat se montre assez vicieux" -> https://t.co/yTAPK92Cm0
20:06Brive-la-Gaillarde : De la convergence écologique -> https://t.co/Tzi6qbbKC6
18:43Marsaneix : Elle fait un malaise, sa voiture finit dans un ravin profond de 4 mètres -> https://t.co/FiWiTdavF9
18:19Saint-Gaultier : Journées européennes : un rallye pour découvrir le patrimoine -> https://t.co/R3U7Kql1Ss
18:18Châteauroux : Bientôt une nouvelle vie pour le Pavillon de l’horloge -> https://t.co/sFv7XSmE8F
18:18Indre : Les agents des impôts se mobilisent -> https://t.co/GB1Z7BBJ0z
17:39RT : Donc Mr Ferrand maire de StPourcain, élurégion met des enfants au pain sec et à l'eau car les parents n'ont pas rég… https://t.co/e8jiq62Z1p
17:20RT : La patinoire de vous propose sa journée portes ouvertes handi-gliss jeudi de 14h à 16h… https://t.co/M7H4Mv2X8E
17:03Cornil : Un établissement neuf et du personnel en souffrance -> https://t.co/AHcB1c3qHH
16:00RT : Une bonne nouvelle RELAXE pour Fanny et Pierre Ce ne sont pas les militant.e.s du climat qu'il faut poursuivre et… https://t.co/gtpFUEO6K3
15:58RT : Scandale dans une clinique du Mans : qui a volé les voiturettes pour les enfants malades ? https://t.co/sBpsvdUeP0 https://t.co/N3fDIuQLE5
15:57RT : La déchéance. https://t.co/GkRHozX2HZ
15:52RT : Nombreux nous sommes cher Votre reforme injuste pour les regimes autonomes : on… https://t.co/Qj4bOhlTrP
15:51RT : 4900 postes devraient être supprimés d'ici 2022 à la avec le nouveau plan . Soutien aux agents en… https://t.co/XNUiut6nCo
15:24 Voilà pour les infos sur ce sondage, merci, bonne journée également
15:23 "*Etude menée pour la Fondation 30 Millions d’Amis par l’IFOP du 1er au 2 février 2019 aup… https://t.co/CF9fQQ5qBN
15:19 On n'a pas beaucoup d'info sur ce sondage... Je suis contre l’élevage intensif. Je discute rar… https://t.co/qOSf6fJzHL
14:28RT : Quelle honte ⁦⁩ de traiter de la sorte . C’est à 🤮 https://t.co/Kd9flU5h8H
14:27RT : "Même si je ne suis pas toujours d'accord avec vous..." : après la tribune des 460 journalistes du Monde et l'appel… https://t.co/KPRLffJWos
14:17RT : Migrants noyés en Méditerranée : une médecin légiste se bat pour retrouver leur identité https://t.co/hWnkiZSLEq
14:16RT : Un défilé de mannequins atypiques à Paris pour promouvoir le mouvement « body positive » https://t.co/4sbOTRpx9O
14:13RT : [presse] "Pour la troisième année consécutive, le second degré devrait perdre des post… https://t.co/2aDZ2nPxfH
14:12RT : La situation alarmante du service public a nourri les débats . Médecins urgentistes, salari… https://t.co/gOzD84DRjx
14:02RT : l'Humanité du lundi 16 septembre 2019 sur votre écran d'ordinateur avec https://t.co/iMzZVJWGf7 et sur vos tablette… https://t.co/Vfi4MHQboW
14:01RT : 🍏 La cueillette des pommes a commencé à ! Il n'est pas trop tard pour candidater. Toutes les offres d… https://t.co/jZUs3Q51yD
13:17 Même la CFDT y est ; c'est pour dire...
12:16 Vous êtes au courant que pour les sondages, on utilise un échantillon représentatif de la… https://t.co/OHmucZJUHr
11:51Aubazine : Festival Disjoncté : coup de foudre ! -> https://t.co/lAnL3Pympc
11:43Allassac : Les bénévoles du Téléthon en action sur la tour César -> https://t.co/2QY5xz9veG
11:11Périgueux : Les syndicats unis pour sauver les trésoreries et mes emplois de Dordogne -> https://t.co/6fRjs6vZ8O
09:11Sainte-Eulalie-d'Ans : Chute de cheval : un blessé grave près de Sarlat -> https://t.co/nHjuRboHp0
07:43# # - -Vienne : Au Phare jusqu’au 2 novembre, Toiles urbaines par Sophie Nicaise -> https://t.co/9keqHy1Sl4
07:40# # - : Midi-concerts, L’esprit des pierres -> https://t.co/YlNxPUK3Af
07:38# # - : Les centres culturels font leur rentrée -> https://t.co/CQhq9lD24E
07:36# # - -Vienne : Entre animalistes et paysans, un point de convergence mais deux propositions irréconciliables… https://t.co/TFe8tcTBtI
07:34# # - -Vienne : Luxe: deux étudiants japonais à Limoges -> https://t.co/KofAhvFf58
07:32# # - -Vienne : Le procureur serre la vis -> https://t.co/DGssHWDezd
07:30Région : Une grande vente aux enchères pour célébrer les 90 ans du CSP -> https://t.co/uLFqosJ8g9
07:28Région : Les coulisses du patrimoine -> https://t.co/59q5Q9rvWC
03:47L'écobuage tourne mal : le porte secours à un homme grièvement brûlé près de C dans… https://t.co/ORiwTJRSP7
03:39Hautefaye : L'écobuage tourne mal : un homme grièvement brûlé près de Périgueux -> https://t.co/L9J34iCfmO

Leurs histoires nous regardent

Mémoire

Vendredi à 17h sera inaugurée dans la Forêt du souvenir au milieu des jardins ouvriers de Bourbacoup, l’installation de l’artiste Fabienne Yvert  «ça nous regarde». Entre les arbres, 80 photos, 80 regards des Martyrs de Tulle nous sondent de manière intemporelle.

La Forêt du souvenir du 9 juin 1944 plantée par Peuple et Culture Corrèze est le lieu d’une commémoration qui ne devrait pas laisser indifférent.
C’est une forêt de chênes  plantée en 1994  sur un terrain appartenant à la ville de Tulle par l’association Peuple et Culture Corrèze à l’occasion du  cinquantième anniversaire du massacre du 9 juin 1944.
Une forêt du souvenir enracinée
Cette année-là, PEC avait réalisé un important travail de recherche en publiant une affiche et un «livre blanc» à partir des photographies des pendus  et des déportés recueillis auprès des familles de Martyrs.
«On était plusieurs personnes à être frappées par le fait qu’on connaissait l’histoire du 9 juin 1944 mais comme dans tous les crimes collectifs, on  n’avait pas une individualisation de ces personnes. L’idée avait été de voir les familles et de leur demander une photographie, tout simplement» se rappelle Manée Teyssandier de PEC Corrèze.
L’artiste Ramon avait réalisé l’affiche à partir des photos collectées par Patrick Teyssandier.
A l’époque, l’idée même d’aller voir les familles avait suscité quelques craintes quant au réveil de souvenirs douloureux d’un traumatisme  qui a  longtemps pris la forme lourde du silence.
«Il y a eu beaucoup de témoignages, de choses dites par les familles. L’affiche mise un peu partout dans la ville avait créé pas mal d’émotions» se souvient Manée Teyssandier.
L’idée de la Forêt du souvenir avait  germé quant à elle dans l’esprit fertile de l’artiste peintre Henri Cueco.
Depuis 1994, les chênes pédonculés ont poussé leur cime vers la lumière, entourés par les jardins ouvriers bigarrés et bienveillants de  Bourbacoup.
«ça nous regarde» droit dans les yeux
Le temps a passé et seul un panneau indiquant «Forêt du souvenir 9 juin 1944» rappelait au fil des ans l’origine de ce lieu mémoriel.
Au hasard objectif d’une visite de jardins, c’est une Allemande prénommée Iris qui a réactivé l’histoire du lieu et sa charge symbolique.
Une histoire de regard encore !
Après une exposition l’an passé forte en émotions organisée par PEC à partir du fond iconique de 1994, cette année en marge des commémorations officielles, PEC a confié un travail à l’artiste plasticienne Fabienne Yvert en résidence à Tulle depuis plusieurs mois.
Fabienne Yvert a eu l’idée de reprendre les photos de 80 martyrs pour en  extraire leur regard sous la forme de bandeau rectangulaire.
Ces photos en noir et blanc plastifiées (recto-verso) accrochées sur un fil rouge par quatre ou par six sont reliées aux troncs des arbres à environ deux mètres de hauteur.
«De nombreuses photos ont été tirées à partir de carte d’identité. Il n’y avait pas beaucoup de clichés de ces personnes dans les familles. Cela explique l’aspect pixélisé de certaines photos» précise Dominique Albaret de PEC 19.
L’idée de présenter ces regards de manière anonyme a fait aussi débat en amont.
Ce qui est important, c’est que les formes d’expression varient. C’est la même question que celle des commémorations qui prennent toujours le même rituel. Le travail des artistes c’est justement d’imaginer de nouvelles choses» souligne Manée Teyssandier.
Demain en se promenant dans la Forêt du souvenir, difficile de ne pas être touché par ces yeux qui semblent vous prendre à témoin, vous sonder le cœur et l’esprit. Le titre de l’exposition prend tout son double sens au milieu de cette forêt. L’histoire de ces hommes nous concerne car il s’agit bien de notre histoire : «Il faut que ça reste vivant et que ça nous interroge sur ce qui se passe aujourd’hui dans le monde. On a l’impression que ces  regards nous suivent»  explique Fabienne Yvert.
L’inauguration de l’installation aura lieu vendredi à 17h en présence de  l’artiste, entre autres personnalités et invités.
Les photos resteront visibles tout  cet été dans la Forêt du souvenir.
La Ville de Tulle de son côté compte bien se servir de ce lieu pour mettre en place des actions pédagogiques autour des événements du 9 juin 1944, notamment à destination des scolaires.

Serge Hulpusch

Nike Zoom Kobe Shoes