Fil info
23:39Creuse : FNE 23 : nouvelle association qui préserve la nature creusoise, y compris des éoliennes | L'Echo… https://t.co/Qa3j5YQ9rF

Grève des facteurs : les "stratagèmes" de la Poste enlisent un peu plus le conflit

Social

Les usagers qui voulaient récupérer lettres et colis ce lundi matin au centre de la Poste, rue Maurice-Caquot, ont dû faire-demi tour.

«La direction a pris la décision de sortir le courrier et de l’acheminer», assure un cadre de la poste au public, devant l’entrée du site avant d’indiquer que 14 tournées seraient assurées aujourd’hui. Dimanche, les voitures jaunes des facteurs ont été conduites vers deux centres temporaires dans des entrepôts loués pour l’occasion : l’un à Tulle sur la zone de la Solane, chemin de la Solane, l’autre à Malemort, rue Léon Lecornu. Le courrier a été évacué par camion et stocké pendant la nuit «dans un endroit sûr». La manoeuvre a été «déjouée» par les soutiens des facteurs en grève depuis 25 jours maintenant. Ce lundi matin très tôt, CGT et Sud ont bloqué les deux entrepôts, empêchant les camions de décharger leur contenu. Après un constat d’huissier sur les deux sites, le chargement a fait demi-tour...

«Notre courrier se balade !»

«Notre courrier se balade dans des semi-remorques», s’agace un usager de Saint-Mexant excédé par la situation. «Les artisans qui ont l’Ursaff à payer comment font-ils ? Moi j’attends un chéquier !». «Les camions ont pris une destination complètement inconnue, ce qui pose un grave problème sur la sécurité de notre courrier qui n’est pas un produit classique. Il y a des lettres recommandées, des factures. On ne peut pas traiter le courrier comme des patates !», commente Jean-Pierre Fraysse, du collectif indépendant d’usagers de la Poste. Celui-ci a demandé une audience auprès de la Préfecture afin de «débloquer une situation intenable. Les négociations avaient presque abouti. Il ne reste qu’à s’accorder sur une seule tournée», observe-t-il.
L’intervention d’un médiateur serait en effet une solution pour remettre les deux parties autour d’une table. Samedi, les usagers avaient trouvé le centre courrier (qui dessert 20 communes du territoire de Tulle) fermé, le portail cadenassé par la direction elle-même. Or les soutiens des grévistes ne comptaient pas bloquer l’accès au bâtiment ce jour-là.

Un inspecteur du travail conciliateur

Après avoir été sollicitée par l'intersyndicale, l’Inspection du travail s'est rendue sur les lieux des deux dépôts hier, à Tulle et Malemort. «Un inspecteur s’est proposé de jouer les conciliateurs entre les deux parties. Il a rencontré la Poste et les syndicats», précise Karine Lavaud de la CGT FAPT. La syndicaliste s’interroge sur les méthodes employées par la direction. «Déplacer véhicules et courriers à un autre endroit que le centre, demander aux agents non grévistes de prendre le travail en-dehors du lieu déterminé par le contrat de travail, est-ce bien réglementaire ?», questionne-t-elle. «On n’a pas bloqué le centre rue Caquot aujourd’hui non plus. La direction aurait très bien pu ouvrir la grille et donner le courrier aux usagers, mais ne l’a pas fait», souligne la syndicaliste qui constate «de la fatigue et de la lassitude de tous les côtés».

«Quand on voit l’argent qui est dépensé...»

Pour rappel, les facteurs refusent la réorganisation du travail qui prévoit la suppression de huit tournées sur 45, «alourdissant» de fait leurs tâches habituelles. «La Poste propose de mettre en place 37 tournées. La revendication des facteurs était de passer de 37 à 40», explique Philippe Legros de la CGT-FAPT. «Après plusieurs échanges, aujourd’hui, on est à 38 et demie. La 38e tournée a été négociée par les deux parties. La 39e ne serait que sur un an, or on demande qu’elle soit sur la durée de l’accord qui est de trois ans», ajoute-t-il. «La stratégie nationale de la Poste est de faire baisser la masse salariale. Quand on voit l’argent qui est dépensé pour mettre en place ces stratégies, on ne comprend pas».  
Jeudi dernier, la direction du centre courrier avait déjà manoeuvré pour assurer la distribution. Des véhicules jaunes avaient été garés sur le parking de la médiathèque et les facteurs au travail devaient prendre leur service sur le parking du centre commercial de Laguenne !

La grève se poursuit ce mardi. L’intersyndicale n’a plus aucun contact avec la direction depuis vendredi dernier. La Préfecture a désormais le dossier en main. A suivre...

Karène Bellina

Grève des facteurs à Tulle : la Poste a vidé le centre courrier