Fil info
20:36Creuse : On s’en doutait… | L'Echo https://t.co/kNyLxjkKN8 via
19:33Issoudun : Hôpital : la télémédecine c’est maintenant -> https://t.co/Zn3L2f1M3l
19:33 88%? On ne m'a jamais demandé mon avis...
19:30Déols : Dix-huit candidates pour une seule place de Miss Centre -> https://t.co/ms5IXRRMnw
19:28Châteauroux : L214 sur le marché pour dénoncer les conditions d’élevage -> https://t.co/dQjjde0KjI
19:25Le Poinçonnet : Très bons débuts du Poinçonnet -> https://t.co/tBZ7j4U1wL
19:07Coulounieix-Chamiers : Préfet Frédéric Perissat : « nonobstant la loi chasse, je reste le patron » -> https://t.co/WGQBNSjKM6
18:36Périgueux : Prise de conscience de l’urgence climatique et sociale -> https://t.co/3npg9YL2Rs
18:19RT : Pour un Jean-François choqué, l’incarcération de est particulièrement sévère au regard de son âge. Venant… https://t.co/oRDsTLZrE8
18:18RT : La droite qui s’indigne de l’incarcération de Patoche c’est la même qui a fait du « laxisme de la justice » son fon… https://t.co/YWj0Z29AGn
18:04Saint-Laurent-sur-Manoire : Une troisième saison riche de découvertes -> https://t.co/Ksxua3wlZj
18:04RT : [A LA UNE A 18h00] De nouvelles scènes de violence ont émaillé des manifestations interdites à Hong Kong, la police… https://t.co/3SuiyShqYU
18:00Castelnaud-la-Chapelle : Sensibiliser le public aux enjeux du climat et de la biodiversité -> https://t.co/00uPHwNESp
14:18RT : Merci aux ⁦⁩ ⁦pour cette article sur le train des primeurs. Ils confirment mes propos ainsi que ceux de ⁦… https://t.co/a1wVulXTlH
08:26Périgueux : (VIDÉO) Jean-Philippe Granger : "le monde agricole est aussi des négociations sur le réforme des retrai… https://t.co/quugxSk02B
07:08Chancelade : Deux incendies, une maison totalement détruite aux portes de Périgueux -> https://t.co/zJ68vKjs43

L'abbé Buge nous a quittés

Nécrologie

C’est une figure usselloise qui disparaît. L’abbé Ferdinand Buge s’est éteint vendredi dernier à l’âge de 95 ans.
Né à Sainte-Féréole dans une famille de paysans, Ferdinand Buge ressent très tôt «l’appel de la foi». A 22 ans il est nommé vicaire à Saint-Cernin-de-Larche avant d’être envoyé au petit séminaire d’Ussel pour y enseigner. Pendant la guerre, le jeune homme est ordonné prêtre puis est appelé à participer au STO (Service du Travail Obligatoire). C’est à ce moment-là qu’il s’engage dans le maquis comme aumônier dans l’Armée Secrète. Après 1945, il est mobilisé en Allemagne comme secrétaire d’un laboratoire de l’armée. A son retour à Ussel, il s’occupe de la jeunesse catholique rurale et de la paroisse de La Tourette en plus du séminaire. C’est pour ouvrir des perspectives culturelles aux jeunes de l’après guerre qu’il fonde la première Coupe de la joie en 1947. Les Compagnons de la joie au village naîtront un an plus tard. Conseiller d’éducation populaire, il participe aux réunions jeunesses et sport et fait preuve d’une grande ouverture d’esprit. Les voyages formant la jeunesse, l’abbé va découvrir le monde et prôner l’amitié entre les peuples. Des liens se tissent avec les pays de l’Est et la Russie. Il devient membre de France URSS et fonde le comité local de l’association France CEI-Etats Baltes. Le prêtre rencontre Gorbatchev au cours d’un séjour. «Il a œuvré pour que l’amitié entre les peuples de la Russie et de la France perdure, soit constante et fructueuse», souligne Pierre Pranchère. Humble, l’homme reste un exemple pour les croyants comme pour les non croyants. «Il a donné de sa personne, prôné les valeurs de respect et de partage», confie, émue, Josiane Bisijoux, présidente des Compagnons de la Joie au Village. L’abbé Buge fut actif jusqu’au bout. Ses obsèques ont lieu ce matin à 10h30 à l’église d’Ussel. Il sera inhumé à 16h au cimetière de Sainte-Féréole.

Air Jordan 1 Low OG Shadow Release Date

Commentaires

Bonjour,
L'annonce de la disparition du Cher Abbé BUGE me remplit d'émotion et de tristesse, bien qu'il soit parvenu à un âge canonique avant de nous quitter. A travers lui, en tant qu'ancien élève et fils spirituel, disparaît tout ce qui a marqué mon existence. Je n'oublierai jamais tout ce qu'il m'a apporté, en tant que prêtre, en tant qu'enseignant et surtout en tant qu'ami et fidèle protecteur.
Face aux nombreuses difficultés de la vie, j'ai trouvé constamment auprès de lui : soutien, conseils, encouragement et réconfort, en son autorité paternelle.
C'était un homme de foi, de conviction, à la moralité exemplaire, d'une fidélité hors du commun,et baigné dune profonde humilité !
En tant que fils de l'Eglise Catholique, je remercie le Ciel de l'avoir placé sur mon chemin et de m'avoir procuré la grâce de bénéficier, encore jusqu'à tout récemment, de l'appui de sa fidélité sans faille et de ses bienfaits dans un parfait désintéressement!
A l'heure où il comparaît devant le Souverain Juge, qu'il en soit remercié et que la Lumière Eternelle l'éclaire en sa qualié de bon et fidèle serviteur de Celui pour lequel il aura consacré toute sa vie, pour l'amour et le service de ses Frères.
A bientôt, Monsieur l'Abbé !
Jan-Marie MAZEAUD.