Fil info
12:36RT : journée noire des associations. Manif en cours contre la suppression des aides à l'emploi https://t.co/C8oCr7Av4i
18:06 les inscriptions sur les murs du site de La Souterraine ont été effacées... seul reste un petit logo sur la bo… https://t.co/ZS29BHvnHZ

Le conseil municipal boycoté

Politique

En introduction du conseil municipal de ce mercredi 29 mars, Christophe Arfeuillère, Maire d'Ussel, a  souhaité rassurer les élus sur l'incident survenu le matin même à la maison de l'enfance. " Suite à un dysfonctionnement de deux ventilateurs dans une salle occupée par les enfants,  dont les résistances ont brûlé,  déclenchant d'importantes fumées et odeurs, les pompiers de St Angel,  Meymac et Ussel ont dû intervenir et les enfants ont été évacués et sont restés dehors de 9h à 11h,  fort heureusement en profitant du beau temps. Le sang froid et le professionnalisme des employés doit être salué : ils ont immédiatement prévenus les parents et gardé les quelques élèves que les parents ne pouvaient pas venir chercher tout en les rassurant. Les pompiers ont également démonté les faux plafonds pour vérifier que le feu n'avait pas pris. La majeure partie des réparations a été effectuée. Le centre de loisirs qui devait avoir lieu cet après-midi a été déplacé à la gare. En résumé, plus de peur que de mal !" a t il expliqué.

Martine Leclerc a ensuite exprimé sa surprise quant au tarif des gîtes de Ponty, inférieur à l'an passé "Nous avions augmenté trop d'un coup l'an dernier, de fait on baisse cette année " a répondu Christophe Arfeuillère. "Eh oui, on est à Ussel, c'était trop cher" a conclu Martine Leclerc.

L'opposition a boycotté le budget principal

Si le compte de gestion a bien été approuvé à l'unanimité, dès les comptes administratifs, Martine Leclerc a pris la parole pour l'ensemble des élus de l'opposition : "Cela fait 28 ans que je suis élue, j'assiste aux conseils municipaux depuis 34 ans. C'est la première fois que l'opposition n'est pas destinataire des éléments précis des comptes administratifs, et ce même après que Marie-Hélène Pommier vous en a fait la demande. Nous n'avons donc pas pu préparer ce conseil municipal. Soit vous ne souhaitez pas qu'on épluche les comptes ligne par ligne, soit vous méprisez l'opposition. Nous allons donc quitter la séance : sans l'opposition, vous serez plus à l'aise". Les membres de l'opposition ont donc quitté la salle, malgré les dénégations de Christophe Arfeuillère expliquant que les comptes avaient bien été fournis dans l'annexe 3. Tony Cornelissen, adjoint municipal, a également précisé que lors des commissions des finances, aucune question n'avait été posée. Les différents budgets ont donc été rapidement passés en revue par Michel Pesteil et ont tous été, sans surprise, adoptés à l'unanimité. Christophe Arfeuillère a clos la partie budget en remerciant les Ussellois et l'ensemble des services municipaux pour l'effort commun réalisé, car l'augmentation du prix de l'eau a permis à la situation de s'améliorer sans augmentation d'impôts. "En 2017, nous allons encore maîtriser les dépenses de fonctionnement, et garder les charges de personnel inférieures à 7 millions d'euros. Malgré une baisse des dotations, la commune continue à investir dans des projets fédérateurs et nécessaires comme la piscine, les gîtes de Ponty, la voirie, l'eau, l'assainissement...En 2014, nous avions pris un engagement, celui de désendetter la commune. Aujourd'hui, c'est réalisé, comme vous avez pu le voir au travers du budget de l'eau et de l'assainissement, qui ne nécessite plus d'emprunt car nous sommes parvenus à l'équilibrer".

Vote unanime sur les subventions et autres questions

Les subventions aux associations seront réparties avec 133.850,00 € pour le  domaine culturel, 131.103,89 €  pour le domaine sportif, 32.850,00 € pour le domaine social et 6 071,50 € pour le domaine scolaire, à l'unanimité : 4 élus, membres de bureaux d'associations, n'ont pas voté. Christophe Arfeuillère a ensuite rappelé que la commune d’Ussel est liée à l’École Privée Notre Dame de la Providence et à l’État par un contrat d’association, aux termes duquel elle a l’obligation de participer au coût de la scolarité des enfants ussellois de cette école, et proposé de reconduire le même montant de participation, soit 1.797,57 €  par élève de maternelle et 932.93 € par élève de primaire. Après avoir souligné que la Caisse des Ecoles d’Ussel, créée par la loi en 1867, avait permis d’encourager certaines activités périscolaires, Christophe Arfeuillère a indiqué que  les opérations dénouées sur le budget de la Caisse des Ecoles relèvent d’avantage de la compétence communale et que  pour des motifs de cohérence fonctionnelle et de simplification administrative, il semblait souhaitable de mettre en sommeil la Caisse des Ecoles et de transférer les activités suivantes vers le budget principal de la Commune. La signature des conventions de prestation de fourniture d'eau potable aux communes de Saint-Angel, Mestes, et Valiergues, qui augmenteront les tarifs pour ces communes comme elles l'ont fait pour Ussel, ont été approuvés à l'unanimité.

L'aménagement du centre bourg

Afin de faciliter les démarches des riverains, des entreprises et des services publics, mais aussi le déploiement de la fibre optique, l’adoption de dénominations de rues dans le secteur de Mareille, de la Rebeyrotte, des plaines  d'Ussel a été votée.  Concernant le centre équestre, Jean-Pierre Guitard a indiqué que la tempête ZEUS du 7 mars 2017 a endommagé les écuries « poneys » du centre équestre et qu'il était nécessaire de procéder aux travaux de mise en sécurité, ceux-ci comprenant notamment la reconstruction d’un bâtiment d’environ 100 m², situé sur la dalle existante. “Le projet de revitalisation du centre bourg s’inscrit dans une dynamique  large qui a pour objectif de rendre son attractivité au cœur de Ville en ramenant de nouveaux habitants avec une offre de logements pouvant satisfaire un vaste panel. Ramener de la population en cœur de Ville, c’est aussi créer de la demande au niveau des besoins en commerce de proximité” a t il continué. “Le cœur de Ville, dans le périmètre de l’ancienne gendarmerie et de l’ancien tribunal, est un espace idéal pour créer de l’habitat, pour assurer une mixité des publics, le site de l’ancienne école Notre-Dame, idéalement situé sur l’avenue Carnot avec plusieurs entrées, permettrait d’envisager de l’habitat, une offre commerciale de proximité et des espaces verts, et la la réhabilitation du marché couvert permettront de redynamiser notre ville.” a continué l'élu. Ces  dossiers qui, cumulés, représentent une dépense H.T. de 365.000,00 €, pourraient prétendre à une subvention au sein du contrat de ruralité à hauteur de 150.000,00 €. Le conseil municipal a donc voté à l'unanimité la demande de ces aides.

Les autres dossiers en bref

Le dispositif "J’apprends à nager", qui permet un apprentissage gratuit de la natation pendant le premier trimestre de l’année scolaire 2017/2018, avec dix séances d’apprentissage  réservées à des enfants de 6 à 12 ans a été validé. Dans le domaine culturel, la municipalité demandera les subventions nécessaires au bon fonctionnement du musée, et reconduira les stages d’initiation à la lithographie pendant 10 semaines, de mi-juillet à mi-septembre, animées par Patrick Sauvat. Le montant de la prestation forfaitaire de service est de 4 500,00 € pour les stages. À la suite de la convention de partenariat avec l’Ecole Nationale Supérieure d’Art de Limoges,  Patrick Sauvat effectuera l’équivalent de trois semaines supplémentaires d’animation pour transmettre l’art de la lithographie aux étudiants, pour un montant de 1 350,00 €. Les questions ayant trait aux ressources humaines ont été votées également.

En conclusion, Christophe Arfeuillère a donné lecture de la question transmise par la minorité concernant le suivi du Conseil Municipal des Jeunes. Il a répondu que la décision avait été de baisser l'âge des membres, qui seront issus des classes de CE1-CE2, afin d'enseigner la citoyenneté plus tôt et de donner l'envie de s'impliquer. Toutes les écoles pourront participer, y compris les classes de CLIS. Les élections se tiendront entre le 2 et le 6 octobre sur le temps périscolaire et il sera proposé de les faire venir au sein du conseil municipal afin de travailler de manière plus conjointe.

 

Ajouter un commentaire

Plain text

  • Aucune balise HTML autorisée.
  • Les adresses de pages web et de courriels sont transformées en liens automatiquement.
  • Les lignes et les paragraphes vont à la ligne automatiquement.
CAPTCHA
Cette question permet de vérifier que le formulaire n'est pas soumis par un robot (spam)
Fill in the blank.