Fil info
18:17Comme chaque samedi depuis le 17 novembre, les gilets jaunes du sud de la Creuse se réunissent au carrefour de La S… https://t.co/WE4SAyCyxH
18:13Dordogne : Grand débat national, élections, les ambitions des marcheurs -> https://t.co/KAyNcQGIfi
18:12Beynac-et-Cazenac : Les opposants à la déviation écrivent aux entrepreneurs -> https://t.co/XA5QWofgxk
18:04Saint-Léon-sur-l'Isle : Les communistes veulent relever les défis politiques de 2019 -> https://t.co/EgNM6OBsl2
18:01Périgueux : Une fête intimiste pour célébrer le diamant noir du Périgord -> https://t.co/BUw1rhrBLD
17:58Beauregard-de-Terrasson : Améliorer le quotidien -> https://t.co/dT6CtqKoYr
16:54Bergerac : Virage à gauche pour des vœux aux accents très politiques -> https://t.co/ABNDiVZAr3
14:20Nouveau succès pour la à la . Petits et grands lecteurs ont investi la bibliothèque jus… https://t.co/QzLAH8mNDd
21:30Tapisseries d'Aubusson ds , 1 des talents artistiques de la Creuse à découvrir dans cet inédit tt à l'h… https://t.co/S0qhYzGUEc
18:59Bergerac : La vague jaune déferle sur Bergerac -> https://t.co/DkO6T3tY3i

La Ganille, étiqueté jardin remarquable ouvre ses portes

Environnement

Pour la 14ème année le Jardin de la Ganille ouvre son portail pour les Rendez vous aux Jardins ce week-end

A La Ganille, à Ussel, les plantes ont poussé sur le terreau familial et les allées verdoyantes dominent la maison de la famille. « Avant c'était une friche qui appartenait à mon père, agriculteur, indique Odette Caraminot. Avec Éric, mon mari, on a construit notre maison ici et on a commencé à planter tout autour, simplement pour nous au départ. Les enfants aussi ont semé dans quelques recoins. » Des essences soigneusement sélectionnées qui, au fil du temps, ont évolué, muté, se sont transformées entre les mains des deux spécialistes. Odette, et Éric ont tout deux travaillé dans le domaine des espaces verts. Une main verte qu'Éric a transformée en main créatrice chez les Frères, à Saint-Nicolas, dans l'Essone, l'une des plus anciennes écoles d'horticultures de France. « C'était très dur mais j'ai appris le métier, la passion. Car cela reste une passion pour laquelle on ne compte pas ses heures, dix par semaine en moyenne. Quand on commence un jardin, on ne peut pas le lâcher. D'ailleurs, on n'aime pas trop partir en vacances. Nos vacances, c'est notre jardin, on s'y sent bien. » Une culture commune du beau, quelques graines et un entretien constant, pointilleux, et le résultat est détonant. Mobilier artisanal semé au fil du chemin des petites allées du jardin, essences de tous horizons, explosion de couleurs et d'arômes... Près de 800 espèces s'apprivoisent sur 5,000 m2 de jardin en pente à 678 m d'altitude. Une promenade à hauteur d'homme dans de petites allées soigneusement décorées et compartimentées où fleurissent aussi quelques petits poèmes ça et là. Un jardin d'enfance qui serpente à la Alice au pays des merveilles et que le couple a décidé d'ouvrir au public les étés, dès 2004, pour le faire partager.

 

Pratique : samedi 3 et dimanche 4 juin de 9h à 19h avec foire aux plantes