Fil info
21:46L'article de l' sur le projet d' à Saint-Saud Parc Naturel Régional Périgord-Limousin… https://t.co/AgK6rHNGub
20:28 Est-ce qu’ils ont fait visiter les abattoirs où sont envoyées leurs « bêtes de rente » ❓
19:50Issoudun : Un parc de sculptures ouvrira en février au musée -> https://t.co/JKWBeGwSLQ
19:49Châteauroux : [intégral] Une soirée « fripes et concert » -> https://t.co/sfa0L8LeVR
19:48Indre : Des enseignants toujours mobilisés -> https://t.co/vRsO6FBrLZ
19:38Dordogne : Bon élève, mais peut mieux faire -> https://t.co/geOE3Nr70r
18:50Dordogne : Beynac échauffe encore les esprits -> https://t.co/cDG9k9VHMr
18:18Canicule : En structure d’accueil, le Conseil départemental de la Haute-Vienne a prévu de financer jusqu’à 74 poste… https://t.co/5a2t9A7Kew
18:17Canicule : pour les personnes vivant à domicile qui recherchent des conseils et informations, un numéro vert nation… https://t.co/27B0mtWZxQ
17:01Journée foot et citoyenneté samedi au stade de La Bastide. en collaboration avec l’association angolaise et l’union… https://t.co/Vumrc5rLO5
16:43Les épreuves du brevet, prévues les 27 et 28 juin, sont reportées aux 1er et 2 juillet. Trop chaud !
16:41La Haute-Vienne placée en alerte orange canicule au moins jusqu'à dimanche.
16:39Bergerac : Cloître des Récollets : la CAB fait l’aumône auprès des mécènes -> https://t.co/GzdqsQcA4i
16:37RT : . annonce le report des épreuves du au 1er et 2 juillet.
16:36RT : Corrèze : Le niveau 3 du plan canicule activé en Corrèze -> https://t.co/Ju0Av9Wd9Z
16:33Corrèze : Le niveau 3 du plan canicule activé en Corrèze -> https://t.co/Ju0Av9Wd9Z
16:29Montrem : Et si on parlait défense des libertés et laïcité ? | L'Echo https://t.co/tboxihf5zc via
16:12Questionnaire municipal et agglo de l’association Guéret Terre de Gauche ⁦⁩ ⁦⁩ ⁦… https://t.co/KfbaCz5PPb
16:01RT : Canicule – La Bretagne ferme sa frontière face à l'arrivée massive de réfugiés climatiques https://t.co/qv9X0Lqw6n
15:54Marsac-sur-l'Isle : Les bidouilleurs attendus à l’Open -> https://t.co/k56ROfNHc8
15:52Brantôme : Le restaurant de la Roseraie a rouvert ses portes -> https://t.co/OZQk2Z7lnk
15:06Bergerac : Une clause d’insertion sociale pour le chantier de la Ligne 26 -> https://t.co/UdF0FNTuVl
09:31Région : En Corrèze, le Soudan soude les solidarités | L'Echo https://t.co/ybRgLEXW1y via
07:56France : Contre la privatisation des aéroports, la résistance s’organise -> https://t.co/7hNpefdZkO
07:48# # - -Vienne : Conseil municipal des enfants: des projets pour améliorer la vie des Limougeauds -> https://t.co/VdZFLtnHo1
07:46# # - -Vienne : Sport adapté: une passion commune pour la pratique sportive -> https://t.co/hdo8rFmLuF
07:44# # - -Vienne : Des portes ouvertes qui ont drainé les foules -> https://t.co/h1HSf4YgCJ
07:42# # - -Vienne : Un lieu unique qui mixe parfaitement sport, musique et détente -> https://t.co/HvpGgJgKdy
07:40Région : En Corrèze, le Soudan soude les solidarités -> https://t.co/cG7SjNphJ0
07:36Région : L’éolienne n’a pas le vent en poupe -> https://t.co/nXE3w9KP0G

L’entreprise Mecafor ciblée ?

Fait Divers

Un incendie a détruit dans la nuit du dimanche 23 au lundi 24 décembre 700 m2 de bâtiment de l’entreprise forestière Mecafor implantée sur la zone de l’Empereur à Ussel. Un mail de revendication envoyé la nuit même au journal Le Populaire du centre confirmerait une piste criminelle aux  divagues motivations environnementales.
Un violent incendie a entièrement détruit un entrepôt de l’entreprise Mecafor dans la nuit de dimanche à lundi, veille de Noël. Plusieurs gros engins  de cette entreprise spécialisée dans les travaux forestiers sont partis en fumée tout comme la structure de cet atelier de maintenance de mécanique.
Une trentaine de sapeurs-pompiers venus des centres d’Ussel, Saint-Angel, Meymac, Egletons et Tulle ont combattu les flammes pendant une grande partie de la nuit. Des inscriptions retrouvées sur des murs ont vite orienté les enquêteurs vers une piste criminelle. Ces inscriptions faites à  la bombe de peinture sur un bâtiment indiquaient «A quoi rêve la forêt cet hiver?» et «Ni usine, ni coupe rase, la forêt : l’extase». Le parquet de Tulle a rapidement confirmé lundi que trois départs de feu étaient bien à l’origine du sinistre et que  «la piste criminelle est envisagée comme toutes les  autres pistes».   Elle doit être même privilégiée par les enquêteurs. En effet comme le révèle le Groupe Centre France,  un mail de revendication a été envoyé à 3h42 du matin, lundi, au Journal Le Populaire du Centre à Limoges. Le texte du mail publié en ligne par le Groupe Centre France est celui-ci : «Ni usine ni coupe rase / La forêt / L’extase Coupe rase / La tristesse du paysage s’ouvre comme la gueule d’un mort / Une calme agonie / Sais tu ce que rumine la forêt cet hiver ? Les arbres / Ils sont arrachés /  La terre part / Le sol meurt / Et sur les cendres des machines brûlées  cette nuit pousse la forêt / C’est le printemps Farce doit rester à la justice / Force aux gilets jaunes / Fist à nos culs / Fustes aux forêts CFBL dégage /  SOMIVAL dégage / CIBV dégage / UNISYLVA dégage / Macron dégage / Fuck Google».
Ce texte fourre-tout mi-poétique, mi-politique, qui reprend une partie des inscriptions taguées pendant la nuit, fait entre autres référence au projet controversé d’usine de production de pellets torréfiés à Bugeat-Viam sur le site de l’ancienne gare Bois.   
La société SOMIVAL a porté ce projet de création de l’entreprise CIBV (Carbon Ingen’r Bugeat Viam), toutes deux citées dans le texte de revendication.
Pour rappel, le préfet de la Corrèze Bertrand Gaume avait signé le 30 mars dernier un arrêté* d’autorisation ouvrant à la création d’une unité de  fabrication de pellets torréfiés sur la zone de Bugeat-Viam.
Unisylva est une coopérative forestière implantée à Limoges. Quant à CFBL (Coopérative Forestière Bourgogne Limousin ), c’est la coopérative  maison mère de Mecafor, ciblée par le ou les incendiaires.
Le préjudice financier de l’incendie serait très important pour l’entreprise Mecaflor, de l’ordre de quatre millions d’euros selon Eric Paillot, son co-gérant. Cette entreprise emploie une quarantaine de salariés répartis dans le Limousin, l’Auvergne et la Bourgogne. Son siège social est implanté à Ussel et sur ces dix salariés, cinq étaient en poste à l’atelier de maintenance parti en fumée ce week-end.
La direction s’est engagée à tout faire pour éviter le chômage technique à ses salariés d’ici la reprise prévue le 2 janvier prochain.  

*L’arrêté précisait les volumes et la nature des bois qui serviront à la fabrication de 45.000T de pellets torréfiés, soit 106.00T/an de bois dont 57.000T de broyats forestiers de souches et de rémanents, 44.000T de plaquettes forestières et 5.000T d’arrachage d’arboriculture. 7.000T/an de broyats de classe A serviront de combustible à la chaudière biomasse.

Air Huarache Run Ultra BR