Fil info
11:51RT : Un terrible orage de grêle le 8 mai a mis l’avenir de Raulhac en péril. La totalité de la récolte 2018 et probablem… https://t.co/e8BgivOY02
19:59 Bonjour, nous avons besoin d'aide pour pour faire perdurer notre activité agricole et jeunesse en… https://t.co/NPgbuZnDLm
19:54Périgueux : Festival Mimos : les apparences tirent le jeu | L'Echo https://t.co/g54y0Fn9iA via
17:42Sarlat-la-Canéda : Une carte de fidélité pour gagner des clients -> https://t.co/MdoHAav653
17:40Périgueux : Festival Mimos : les apparences tirent le jeu -> https://t.co/EjKrGjFVOk
17:39Château-l'Évêque : Fusion : le manque d’informations pointé du doigt -> https://t.co/ZMYE5pKqY6

Un début de mutinerie au centre de détention

Fait divers

Ce dimanche vers 18h30, les détenus du bâtiment C3 du centre de détention d'Uzerche ont commis des actes de vandalisme à leur étage. Ils ont entre autres cassé des vitres et mis le feu dans les locaux. Leur violence s'est exprimée sans une réelle motivation. Le syndicat UFAP (Union Fédérale Autonome Pénitentiaire) signale qu'une "énorme tension" règne au sein de l'établissement et déplore "le manque de personnel de surveillance et la mauvaise organisation de la part de la direction". Ce lundi matin, les surveillants de l'étage où s'est déroulée la mutinerie ont pris leur service une heure plus tard que d'habitude (à 8h au lieu de 7h). L'ERIS de Bordeaux (équipe régionale d'intervention et de sécurité), le "GIGN de la pénitentiaire", a été contactée et doit se rendre au centre d'Uzerche pour faire régner l'ordre et trouver les meneurs de l'émeute.

Ajouter un commentaire

Plain text

  • Aucune balise HTML autorisée.
  • Les adresses de pages web et de courriels sont transformées en liens automatiquement.
  • Les lignes et les paragraphes vont à la ligne automatiquement.
CAPTCHA
Cette question permet de vérifier que le formulaire n'est pas soumis par un robot (spam)
Fill in the blank.