Fil info
09:42 municipal # - : Le budget au menu du conseil municipal -> https://t.co/uXpp5REBJs
09:40 - -Vienne : La gronde des avocats ne faiblit pas -> https://t.co/zuQybNTTMu
09:37 jaunes - -Vienne : Pugilat entre Gilets jaunes -> https://t.co/wdSoZ3IEon
09:34Région : A qui appartient «La Joconde des Ferrari ?» -> https://t.co/lKIiTbKgch
08:08RT : Les aides publiques aux entreprises privées, c’est 200 milliards d’euros ! Les grands groupes encaissent ces sommes… https://t.co/HNYWv1ZlJv
18:56RT : Dans 15 minutes, ne manquez pas le Conseil municipal en direct sur notre site Internet et réagissez avec le hashtag… https://t.co/ybFkGDAujo
18:54La , les 87 et la chambre d' de la annoncent dans un communiqué que le… https://t.co/kJ4X1FeHVN
18:37Châteauroux : L’Uzine publie 17 histoires dans sa première revue BD -> https://t.co/at9kt6KWSM
18:36 ça c'est du grand débat, à lire les commentaires on sait tout de suite où on est... enfin pourvu qu'o… https://t.co/EPFAjdKRxm
18:33RT : Henri Sterdyniak : « Augmenter le Smic ne détruit pas d’emplois » https://t.co/huThWpwUAw
18:25Dordogne : « Ils veulent une justice rendue plus vite et moins chère » -> https://t.co/XIOKKKDyjw
18:24RT : 🔴Nous allons apprendre ce soir la définition de «CONNARD»:⤵️ Une désignation de quelqu'un qui se comporte de faço… https://t.co/2BLVbo3Fyw
18:23RT : Issoudun : les Gilets jaunes bloquent l'usine Vuitton. https://t.co/NDEVXjmH6m
18:21RT : "De Led et de Feu" par Vincent Mézières vendredi à partir de 18h Place Saint-Pierre https://t.co/YCYfkJvY8y
18:16RT : Profitez jusqu'au 5 janvier de la patinoire en plein air (entrée gratuite) ! Plus d'infos 👉… https://t.co/TIH8mMkSnX
17:58Elévation au niveau « Urgence attentat » du plan VIGIPIRATE Suite aux dramatiques évènements qui se sont déroulés… https://t.co/PqxNCmTdKx
17:11Périgueux : Un discours ravageur -> https://t.co/CmzeOyx9Sg
16:44RT : En début d’après-midi, les ont été engagés pour une intervention commune de Trélissac, ldt la Feuillera… https://t.co/2A1JHaaTyt
16:39Sarlat-la-Canéda : C’est parti jusqu’au 31 décembre -> https://t.co/BRTxW9T1gz
16:22RT : Fraternité, fraternité avec nos concitoyens : ce mot de notre devise républicaine prend tout son sens cette nuit, a… https://t.co/jtufgfVetx
16:22RT : Emploi : en Corrèze, festival et lieu de création théâtrale dirigé par un collectif d'artistes situé à Tu… https://t.co/Jn0mFvYHVv
16:20Posture vigipirate : urgence attentat. Renforcement de la sécurité en Haute-Vienne. Lire communiqué du préfet https://t.co/sadCBwI1Rw
16:19Le maire de Limoges a adressé un courrier de soutien au maire de Strasbourg. A lire https://t.co/MTeItTaYav
15:59Chancelade : Une série de chantiers pour achever le mandat -> https://t.co/SjZXlH4u5e
14:08Bergerac : Gilet jaune, Tomy a débuté une grève de la faim -> https://t.co/CCB7bI5Nxs
13:21Bergerac : Le président n’a convaincu aucun gilet bergeracois -> https://t.co/k6fvRPU9by
12:55Déni, traitement et problèmes des sérologies : tous les sujets balayés lors de la conférence du Pr Perronne en… https://t.co/TzznHJoajt
11:35RT : les avocats font un lancer de codes (civil, santé publique, travail...) dans le parc de la préfecture "pour… https://t.co/kJ25uq7oTB
11:31RT : les avocats font un lancer de codes (civil, santé publique, travail...) dans le parc de la préfecture "pour… https://t.co/kJ25uq7oTB
11:30RT : 🔴 Le plan est relevé au niveau Urgence Attentat. Il permet une vigilance et une protection maximum en c… https://t.co/4lpSqRCX2e

Permafrost joué à La Papeterie

Bottom Théâtre

Le Bottom Théâtre joue «Permafrost» de Manuel Antonio Pereira sur une mise en scène de Marie-Pierre Bésanger,
les 1er et 2 octobre à 20h30 à la Papeterie d’Uzerche dans le cadre du festival des Francophonies.

Dans une usine de métal, une voix féminine parle d’un ouvrier, d’un «homme cambouis» ami des machines qui la nuit, reste dans la fabrique pour les réparer, les surveiller et construire des objets, des sculptures d’art brut. «C’est un homme que le monde a isolé à moins que ce soit lui qui se soit isolé du monde», résume Marie-Pierre Bésanger, la metteur en scène. Une histoire va naître entre ces êtres que tout oppose. Permafrost appréhende la fragilité de la rencontre, l’apprivoisement de l’autre, aborde la crainte comme le désir.
Ce texte, écrit par Manuel Antonio Pereira, un auteur franco-portugais, a bouleversé Marie-Pierre Bésanger en 2011, à l’occasion du comité de lecture des Francophonies. «Lorsque l’on me propose de partir à Ottawa pour participer aux Zones Théâtrales avec l’auteur de mon choix, j’ai de suite pensé à Manuel. Nous avons travaillé le texte avec des comédiens canadiens. A la suite de cette expérience, l’écrivain m’a demandé de monter une pièce. J’ai refusé car je n’avais pas l’énergie pour chercher les moyens».
Plus tard, à la suite d’une mise en espace à la Maison des Metallos à Paris et à la médiathèque de Tulle, la metteur en scène a constaté l’émotion du public pour cette histoire et pour la langue de l’auteur. «J’ai alors présenté un pré-projet pendant les Rencontres à l’Ouest et noué des partenariats».
Pendant la création, en 2014, le Bottom Théâtre s’est immergé dans les «Chaineries limousines» à Bellac. «Nous avons passé du temps dans l’usine, la nuit, le jour, pris des photos, enregistré des sons. C’était un univers complètement étranger pour moi».
La troupe a effectué ensuite une résidence à Sédières puis de nouveau à Bellac.
Après une vingtaine de représentations dans des théâtres, Permafrost s’invite à Uzerche, sur le site de la Papeterie. «Au départ nous devions jouer dans la halle Huguenot puis nous avons eu l’idée d’investir la salle des machines». Comme une évidence, l’histoire de la pièce dialogue avec celle de la Papeterie. «Nous sommes sensibles à ce lieu et au travail que les hommes y ont accompli. Le public est invité à entendre une histoire et à la vivre avec de multiples croisements», souligne Marie-Pierre Bésanger. L’exposition d’art brut qui s’y déroule en ce moment convient parfaitement au décor. Les comédiens vont utiliser tout l’espace. «Les spectateurs auront l’impression d’être comme dans un film».
La jauge est limitée à 90 personnes. Les réservations sont donc obligatoires.
Les après-midi, deux représentations seront données aux scolaires. «L’histoire parle aux jeunes et particulièrement aux jeunes adultes car elle leur raconte quelque chose sur l’exclusion. Elle finit bien et leur donne de l’espoir. Elle dit que quelque chose est possible, qu’il n’est pas inéluctable d’être isolé. Il y est beaucoup question de trouver sa place».
A voir les 1er et 2 octobre à la Papeterie d’Uzerche à 20h30, 10 euros, 5 euros (réduit). Réservations au 06 19 22 74 05.
Pièce en coproduction avec la Maison des Metallops, le festival des Francophonies, le Théâtre du Cloître et Fontenay en Scènes