Fil info
00:21Corrèze : La sculpture s'installe en pleine nature jusqu'au 23 juillet | L'Echo https://t.co/gvkVOiQeFE via
23:38France : Les syndicats agricoles réunis par Macron -> https://t.co/L3fgBJztod
23:36International : Israël : la Knesset vote le racisme d’État -> https://t.co/IBnged6nWB
23:34Région : Une certaine vision du service public -> https://t.co/SBSJItKgUW
21:05Cyclisme : Geraint Thomas gagne au sprint à l'Alpe d'Huez -> https://t.co/IdsdrsVO8t
20:50Périgueux : Table rase sur les services publics | L'Echo https://t.co/lTpdUYjk5T via
20:39Corrèze : La sculpture s'installe en pleine nature jusqu'au 23 juillet -> https://t.co/1RYpAAYfyE
18:58Châteauroux : [intégral] L’alphabet façon Ghe2toBlaster -> https://t.co/fO7oDLMchp
18:55Périgueux : Table rase sur les services publics -> https://t.co/aqdzO3YvCY
18:54Indre : Les Familles Rurales manquent d’aides à domicile -> https://t.co/JXSqdlxTG1
18:51Ambrault : Demain soir, rendez-vous pour la 5e édition de Bluesberry -> https://t.co/zCK67Oecok
18:50Salagnac : Ils vont vadrouiller en attendant La Grande Vadrouille -> https://t.co/vsYGdKsbZo
18:19RT : Surprise! Le gvt espagnol lutte pour enlever les restes de Franco de son mausolée. Mais les moines qui gèrent ce li… https://t.co/657GDNJp2D
18:18RT : La comparution est chaque fois un peu moins immédiate... Après un malaise le jour de la première audience, le 11 ju… https://t.co/RHCLwhV9oj
18:11La comparution est chaque fois un peu moins immédiate... Après un malaise le jour de la première audience, le 11 ju… https://t.co/RHCLwhV9oj
17:37RT : Ce Macron qui a privatisé l'équipe de France à son seul profit, c est le même qui a baissé de 7… https://t.co/S2NrXG0GLk
17:37RT : Visite ce matin de la préfète de la . Nous lui demandons un RV avec pour lui demander ce qu'il… https://t.co/SoaqhMd30z
17:35RT : Affaire , les réitèrent leur demande d’une commission d’enquête sur les violences qui ont eu li… https://t.co/P0mXDaKayi
16:04Lubersac : Yannick Icebe a rencontré les jeunes rugbymen stagiaires -> https://t.co/unH00Vgu6q
14:51RT : 19/07 grille Châteauroux ST SEBASTIEN Limoges https://t.co/AkBdJFGs4C . Pour le Vendredi 20 juillet, s… https://t.co/hoQP9TL9MI
14:50RT : Région : Brive : La pression monte chez Anovo -> https://t.co/NB01gLnPzC
14:50RT : Visite ce matin de la préfète de la . Nous lui demandons un RV avec pour lui demander ce qu'il… https://t.co/SoaqhMd30z
12:38RT : Affaire . J’avais déposé une commission d’enquête sur les incidents du 1er mai refusé par la majorité ⁦… https://t.co/bFWqBdcrqm
12:37RT : Insupportable ! On apprend ce soir que le collaborateur d’ Alexandre Benalla déguise en policier s’e… https://t.co/9S2GJNLAYh
12:37RT : A Nice Estrosi coupe l'eau aux SDF, des commerçants se mobilisent et leurs viennent en aide ... Ici Mme Baerts phar… https://t.co/1s39tHS4Qh

Permafrost joué à La Papeterie

Bottom Théâtre

Le Bottom Théâtre joue «Permafrost» de Manuel Antonio Pereira sur une mise en scène de Marie-Pierre Bésanger,
les 1er et 2 octobre à 20h30 à la Papeterie d’Uzerche dans le cadre du festival des Francophonies.

Dans une usine de métal, une voix féminine parle d’un ouvrier, d’un «homme cambouis» ami des machines qui la nuit, reste dans la fabrique pour les réparer, les surveiller et construire des objets, des sculptures d’art brut. «C’est un homme que le monde a isolé à moins que ce soit lui qui se soit isolé du monde», résume Marie-Pierre Bésanger, la metteur en scène. Une histoire va naître entre ces êtres que tout oppose. Permafrost appréhende la fragilité de la rencontre, l’apprivoisement de l’autre, aborde la crainte comme le désir.
Ce texte, écrit par Manuel Antonio Pereira, un auteur franco-portugais, a bouleversé Marie-Pierre Bésanger en 2011, à l’occasion du comité de lecture des Francophonies. «Lorsque l’on me propose de partir à Ottawa pour participer aux Zones Théâtrales avec l’auteur de mon choix, j’ai de suite pensé à Manuel. Nous avons travaillé le texte avec des comédiens canadiens. A la suite de cette expérience, l’écrivain m’a demandé de monter une pièce. J’ai refusé car je n’avais pas l’énergie pour chercher les moyens».
Plus tard, à la suite d’une mise en espace à la Maison des Metallos à Paris et à la médiathèque de Tulle, la metteur en scène a constaté l’émotion du public pour cette histoire et pour la langue de l’auteur. «J’ai alors présenté un pré-projet pendant les Rencontres à l’Ouest et noué des partenariats».
Pendant la création, en 2014, le Bottom Théâtre s’est immergé dans les «Chaineries limousines» à Bellac. «Nous avons passé du temps dans l’usine, la nuit, le jour, pris des photos, enregistré des sons. C’était un univers complètement étranger pour moi».
La troupe a effectué ensuite une résidence à Sédières puis de nouveau à Bellac.
Après une vingtaine de représentations dans des théâtres, Permafrost s’invite à Uzerche, sur le site de la Papeterie. «Au départ nous devions jouer dans la halle Huguenot puis nous avons eu l’idée d’investir la salle des machines». Comme une évidence, l’histoire de la pièce dialogue avec celle de la Papeterie. «Nous sommes sensibles à ce lieu et au travail que les hommes y ont accompli. Le public est invité à entendre une histoire et à la vivre avec de multiples croisements», souligne Marie-Pierre Bésanger. L’exposition d’art brut qui s’y déroule en ce moment convient parfaitement au décor. Les comédiens vont utiliser tout l’espace. «Les spectateurs auront l’impression d’être comme dans un film».
La jauge est limitée à 90 personnes. Les réservations sont donc obligatoires.
Les après-midi, deux représentations seront données aux scolaires. «L’histoire parle aux jeunes et particulièrement aux jeunes adultes car elle leur raconte quelque chose sur l’exclusion. Elle finit bien et leur donne de l’espoir. Elle dit que quelque chose est possible, qu’il n’est pas inéluctable d’être isolé. Il y est beaucoup question de trouver sa place».
A voir les 1er et 2 octobre à la Papeterie d’Uzerche à 20h30, 10 euros, 5 euros (réduit). Réservations au 06 19 22 74 05.
Pièce en coproduction avec la Maison des Metallops, le festival des Francophonies, le Théâtre du Cloître et Fontenay en Scènes

Ajouter un commentaire

Plain text

  • Aucune balise HTML autorisée.
  • Les adresses de pages web et de courriels sont transformées en liens automatiquement.
  • Les lignes et les paragraphes vont à la ligne automatiquement.
CAPTCHA
Cette question permet de vérifier que le formulaire n'est pas soumis par un robot (spam)
Fill in the blank.