Fil info
23:03"Never say never in Nevers" Dans l', a eu bon nez !
21:20Bergerac : Bergeracois : cinq Gilets Jaunes risquent dix ans de prison | L'Echo https://t.co/CGbsMOvqvr via
20:19Tulle : La session rime avec transition et évolution de la gestion -> https://t.co/Vd9WWfvN8c
19:24Bergerac : Bergeracois : cinq Gilets Jaunes risquent dix ans de prison | L'Echo https://t.co/ZzzY82Kpyd via
19:23Bergerac : Bergeracois : cinq Gilets Jaunes risquent dix ans de prison | L'Echo https://t.co/HcbVnB6BoF via
18:35Nontron : Nontronnais : cambriolages élucidés -> https://t.co/t3YKAWrgAY
18:33Indre : La maison du futur déjà construite à Coings -> https://t.co/df6Mt6lBMp
18:31Indre : Les parcours du cœur : deux jours pour parler pathologie cardiaque -> https://t.co/1j7x7C2EH0
18:22RT : Madame la députée qui grandit la politique chaque jour, nous donne des leçons... https://t.co/dxiZMNv2zX
18:06Région : Les auteurs interpellés -> https://t.co/sb4W2ttmQu
17:49Région : Migrants au CRDP de Limoges, la Région saisit le tribunal | L'Echo https://t.co/NUdU1hk3e0 via
17:00# # - : 19-Mars 1962: Rochechouart se souvient -> https://t.co/omtXpXngtT
16:57Ce matin les syndicats des finances publiques ont rencontré Gérald Darmanin, soutenus par des salariés d'autres sec… https://t.co/RU9Aia3tzg
16:48 Atomisé Madame O'Petit !!!
16:46RT : Oh c'est moi ! Fière d'être candidate sur cette liste pour les européennes 🚩 https://t.co/ysTKpteEx2
16:44Sport : Le mini-tour cycliste creusois démarre fort! -> https://t.co/ECktHtSRkW
16:43Bergerac : Bergeracois : cinq Gilets Jaunes risquent dix ans de prison -> https://t.co/HietPCYPxk
16:41RT : Fermeture du Blanc (Indre) le petit Anatole est né dans la salle à manger, dans la nuit de mardi à mercr… https://t.co/KWxCskfpYe
16:39RT : À Claire O'Petit qui veut des contreparties au RSA : "À quand des contreparties aux aides publiques aux grosses ent… https://t.co/mK9lpOVDQq
16:27# # - -Vienne : Huit adolescents de La Bastide sous une tente berbère -> https://t.co/ITSqedlfMt
15:57Région : Un cambrioleur interpellé -> https://t.co/i2YdnOVX14
15:49Région : Deux cambrioleurs interpellés pour des faits commis à Mont-de-Marsan -> https://t.co/ZQcpG1sWpA
14:40Tulle : Une pause poétique avec Fabienne Yvert | L'Echo https://t.co/ekIQpBCFfp via
14:39Région : Travaux sur la RN 147 -> https://t.co/8nzzEgPzA9
13:22France : Le Sénat saisit la justice de cas de proches d'Emmanuel Macron devant la justice -> https://t.co/VSN3KqbHWq
12:28RT : "Gilets jaunes": Sentinelle mobilisé samedi https://t.co/bF7hZf4SwA
12:28RT : Retraites: "tous les jours vous mettez du sel sur les plaies. C'est honteux". La colère froide de face… https://t.co/X1Q8w2FvhK
09:53Bergerac : Amiante et anxiété : un procès déterminant pour les exposés -> https://t.co/SNVwDbExUi
09:24# # - Dorat : Les tondeurs au Salon de l'Agriculture -> https://t.co/fVaQPDjo2Z
09:22# # - : Santé et grand âge sous « surveillance » -> https://t.co/s5EtzMhXKs
09:19# # - : Ricochets... au paradis des chineurs -> https://t.co/pKvJ9rLz8P
09:17# # - : 19 mars : une vraie grande date -> https://t.co/h8K5F3BX47
09:14# # - -Chervix : Journée dédiée au cirque -> https://t.co/RRTJMR4BrW
09:12# # - -Yrieix-la-Perche : Trois auteurs de polars à la FNAC -> https://t.co/78jWs6J79j
09:09# # - -Yrieix-la-Perche : 289 adhérents à la FNATH -> https://t.co/DtUQ2XcIhj
09:07# # - -Junien : La Roue des Métiers a bien tourné -> https://t.co/Nkj1OIIMrf
09:00# # - -Junien : Les instituts médico-éducatifs se rencontrent au palais des sports -> https://t.co/hXsU5a98oE
08:58# # - -Junien : L’hommage aux victimes de la guerre d’Algérie -> https://t.co/7EPMBL8vsq
08:54# # - -Gence : Cérémonie du souvenir -> https://t.co/AxGi14ktdp
08:51# # - -Vienne : Nantiat, Chaptelat, Balledent, Vaulry, théâtre, spectacle et conte musical dans nos campagne… https://t.co/VnaGg11SvT
08:39# # - -Vienne : Informatique hospitalière, le numérique au service de la santé -> https://t.co/ctb9VPfsIN
08:37# # - -Vienne : Les Veyracos samedi en avant-première au Mas-Martin -> https://t.co/SXGQh8KGML
08:35# # - -Vienne : Vendredi à Bellac, samedi à Limoges, un tour de France a capella -> https://t.co/uj5GFlIgVe
08:30Il est temps de découvrir Saint-Hilaire les places 👀 📌 Rdv en direct à 10:30, 14 & 15:00 dans#TLCMAV sur https://t.co/8pxq8frlxU
07:57# # - -Vienne : Recueillement devant le commissariat -> https://t.co/yMkf01o6Si
07:56# # - : Les gilets jaunes demandent à Emmanuel Macron de prendre ses responsabilités -> https://t.co/uAHwxWNhx9
07:54# # - -Vienne : Darmanin, sa réforme de l’organisation des finances... ne fait pas recette -> https://t.co/R1ysWW2B7X
07:52# # - -Vienne : Les agents des routes demandent à être respectés -> https://t.co/wCuGAM8fKv
07:50# # - -Vienne : Sécheresse : 500 dossiers sur le carreau -> https://t.co/QeM3SrQo8E
07:49Région : Accompagnants mal accompagnés -> https://t.co/hjRSOM6yTG
07:47Région : Vassivière, «Nos yeux vivants», une odyssée visuelle et sonore -> https://t.co/hP14fm2t2K

Permafrost joué à La Papeterie

Bottom Théâtre

Le Bottom Théâtre joue «Permafrost» de Manuel Antonio Pereira sur une mise en scène de Marie-Pierre Bésanger,
les 1er et 2 octobre à 20h30 à la Papeterie d’Uzerche dans le cadre du festival des Francophonies.

Dans une usine de métal, une voix féminine parle d’un ouvrier, d’un «homme cambouis» ami des machines qui la nuit, reste dans la fabrique pour les réparer, les surveiller et construire des objets, des sculptures d’art brut. «C’est un homme que le monde a isolé à moins que ce soit lui qui se soit isolé du monde», résume Marie-Pierre Bésanger, la metteur en scène. Une histoire va naître entre ces êtres que tout oppose. Permafrost appréhende la fragilité de la rencontre, l’apprivoisement de l’autre, aborde la crainte comme le désir.
Ce texte, écrit par Manuel Antonio Pereira, un auteur franco-portugais, a bouleversé Marie-Pierre Bésanger en 2011, à l’occasion du comité de lecture des Francophonies. «Lorsque l’on me propose de partir à Ottawa pour participer aux Zones Théâtrales avec l’auteur de mon choix, j’ai de suite pensé à Manuel. Nous avons travaillé le texte avec des comédiens canadiens. A la suite de cette expérience, l’écrivain m’a demandé de monter une pièce. J’ai refusé car je n’avais pas l’énergie pour chercher les moyens».
Plus tard, à la suite d’une mise en espace à la Maison des Metallos à Paris et à la médiathèque de Tulle, la metteur en scène a constaté l’émotion du public pour cette histoire et pour la langue de l’auteur. «J’ai alors présenté un pré-projet pendant les Rencontres à l’Ouest et noué des partenariats».
Pendant la création, en 2014, le Bottom Théâtre s’est immergé dans les «Chaineries limousines» à Bellac. «Nous avons passé du temps dans l’usine, la nuit, le jour, pris des photos, enregistré des sons. C’était un univers complètement étranger pour moi».
La troupe a effectué ensuite une résidence à Sédières puis de nouveau à Bellac.
Après une vingtaine de représentations dans des théâtres, Permafrost s’invite à Uzerche, sur le site de la Papeterie. «Au départ nous devions jouer dans la halle Huguenot puis nous avons eu l’idée d’investir la salle des machines». Comme une évidence, l’histoire de la pièce dialogue avec celle de la Papeterie. «Nous sommes sensibles à ce lieu et au travail que les hommes y ont accompli. Le public est invité à entendre une histoire et à la vivre avec de multiples croisements», souligne Marie-Pierre Bésanger. L’exposition d’art brut qui s’y déroule en ce moment convient parfaitement au décor. Les comédiens vont utiliser tout l’espace. «Les spectateurs auront l’impression d’être comme dans un film».
La jauge est limitée à 90 personnes. Les réservations sont donc obligatoires.
Les après-midi, deux représentations seront données aux scolaires. «L’histoire parle aux jeunes et particulièrement aux jeunes adultes car elle leur raconte quelque chose sur l’exclusion. Elle finit bien et leur donne de l’espoir. Elle dit que quelque chose est possible, qu’il n’est pas inéluctable d’être isolé. Il y est beaucoup question de trouver sa place».
A voir les 1er et 2 octobre à la Papeterie d’Uzerche à 20h30, 10 euros, 5 euros (réduit). Réservations au 06 19 22 74 05.
Pièce en coproduction avec la Maison des Metallops, le festival des Francophonies, le Théâtre du Cloître et Fontenay en Scènes