Fil info
20:41La Fête de la Montagne Limousine 2018 c'est les 28, 29 et 30 septembre à en https://t.co/bstJzAfXV6
16:06un début de en fanfare, merci pour l'article, on se donne rendez-vous p… https://t.co/6jZloosTQK
14:08RT : Ussel : Des poèmes et des chansons pour célébrer la paix -> https://t.co/UbctK0Smqy
08:33Dans le on préfère la partager et la boire 🍻😜 https://t.co/UWVUX2n94t
08:29ce matin 22/09/2018 de 08:00 à 12:00 efs - perigueux attention changement de date le théâtre est reporte au lu… https://t.co/dRuAFv8dpK

L’Auditorium Sophie-Dessus prend un bel envol d’art d’art !

Première pierre

Hier soir en ce vendredi 3 mars, date anniversaire de la disparition de l’élue Sophie Dessus, la première pierre de l’Auditorium de la Papeterie éponyme a été inaugurée. Emotions, danse et foule sentimentale étaient de ce rendez-vous.
Plus de deux cents personnes ont assisté à la pose symbolique de la première pierre de l’Auditorium Sophie-Dessus. Le maire d’Uzerche Jean-Paul Grador et Dominique Ceaux, conseiller municipal, le veuf de l’ancienne maire et députée de la Corrèze Sophie Dessus, ont cimenté tour à tour une pierre d’ardoise d’un noir profond, aux lignes pures d’une toile de Pierre Soulages.
Un silence chargé d’émotion et de recueillement partagé par  la foule composée d’élus, de parlementaires du département, de la famille de la défunte, d’amis, d’Uzerchois, de réfugiés accueillis par la commune, de Corréziens... a accompagné  la  pose de la pierre.  
Le maire et ancien ami de longue date de Sophie Dessus, Jean-Paul Grador s’est laissé gagner peu à peu par l’émotion lors de son discours.  
«Rien n’était impossible pour elle. Mais rien n’aurait été possible sans elle. A travers cette reconnaissance, c’est bien elle, Sophie Dessus, qui sera à jamais présente à Uzerche» a t-il terminé, la voix nouée par les sanglots.
Au nom de la région Nouvelle-Aquitaine, Pascal Cavitte a cité un vers de Victor Hugo traduisant son état d’âme «La mélancolie, c’est le bonheur d’être triste».
Le président Pascal Coste a salué une «femme bâtisseuse», affirmant «ce projet est bien là et nous serons tous là pour le défendre. Il faut le faire vivre».
«La culture était une priorité pour cette petite-fille d’académicien et parente de Simone de Beauvoir» a rappelé le sénateur Daniel Chasseing.
«En transformant ces friches industrielles en lieux de création artistique, l’utopie a pris vie» s’est réjoui le député Alain Ballay.
La culture a ensuite pris le pas de danse contemporaine dans cette salle habillée de couleurs.     
Sur un tapis blanc, les  danseurs de la Cie Koubi ont livré un extrait de leur prochaine création, un moment unique mêlant grâce,  puissance physique des mouvements et sensualité des corps dans un ballet intense ascensionnel.
Le chorégraphe Hervé Koubi  pouvait rappeler à tous à quel point «Elle aimait les artistes. Merci Sophie. Nous sommes là».
Une belle preuve d’amour.

Un chantier à 3,7M euros
Le projet de réhabilitation de la Papeterie, piloté par Jean-Michel Wilmotte, se déroule en plusieurs tranches : le Bâtiment Atelier et la passerelle (2012), la Halle Huguenot (2013), la Salle de la Machine (2014), et hier l’Auditorium Sophie-Dessus. La fin des travaux de l’Auditorium est prévue à l’automne 2018. Le montant total de cette tranche se monte de 3.700.000 euros HT, subventionné à hauteur (maximale) de 80%. Les travaux sont financés par l’État (34 % : 1.250.000 euros), l’Europe (21,5 % : 800.485 euros), la Région Nouvelle-Aquitaine (14,5 % : 539.515 euros), l’autofinancement de la commune (20 % : 740.000€) et le Département  (10 % : 370.000 euros).

Serge Hulpusch

Ajouter un commentaire

Plain text

  • Aucune balise HTML autorisée.
  • Les adresses de pages web et de courriels sont transformées en liens automatiquement.
  • Les lignes et les paragraphes vont à la ligne automatiquement.
CAPTCHA
Cette question permet de vérifier que le formulaire n'est pas soumis par un robot (spam)
Fill in the blank.