Fil info
23:08RT : Premier pallier presque atteint pour le rachat du contributions possibles jusqu'au 30 novembre https://t.co/sI4e6MgiSu
23:06Premier pallier presque atteint pour le rachat du contributions possibles jusqu'au 30 novembre https://t.co/sI4e6MgiSu
19:26Brive-la-Gaillarde : Une déchetterie revue et agrandie -> https://t.co/mK6zKbnGsi
19:24Région : Les paysans ont crié leur colère à Guéret -> https://t.co/FtipF6Cvdw
19:19Indre : Vers l’insertion avec la blanchisserie -> https://t.co/1JqcrHU2Q6
19:17Indre : Cinq communistes de l’Indre au congrès national -> https://t.co/Q1efdhc06w
18:34Trélissac : Le Btp entre dans la danse -> https://t.co/kpu2cVJofm
18:31Boulazac : Les cyclotouristes de France se retrouvent à Boulazac -> https://t.co/np77b7hNqj
17:29RT : Le Barreau de Tulle s'est réuni en assemblée générale aujourd'hui et a voté à l'unanimité, la grève… https://t.co/v2Am95S3hw
17:19 Le Barreau de Tulle s'est réuni en assemblée générale aujourd'hui et a voté à l'unanimité, la grève… https://t.co/v2Am95S3hw
16:57RT : "assume" la suppression de l'impôt sur la fortune. Pour rappel, c'est 3,5 milliards d'euros perdus dans le… https://t.co/6JswoLsgxj
16:51RT : Absolument hallucinant. Selon cette député macroniste qui s'oppose à , le gouvernement ne souhaite pas a… https://t.co/KF5v1KH0qT
16:19Sarlat-la-Canéda : Festival du film : « Edmond » en haut de l’affiche -> https://t.co/o4Bp4gXY5x
16:09 également aux ronds-points de Naves, Gare de Corrèze, barrières levées sur l'A89 à Saint-Angel
16:08 et barrages filtrants devant les stations services cet après-midi parfois sous tensi… https://t.co/5iGQe0Yk0H
16:05Valençay : Le centre d’entretien et d’exploitation des routes inauguré -> https://t.co/CMfSpKatXl
16:03Argenton-sur-Creuse : Premier Café de la transition écologique -> https://t.co/HkkUjvWDJY
14:13RT : Dordogne : les Gilets jaunes sont toujours très mobilisés sur le département. On recense une quinzaine de points de… https://t.co/Ookj1hTz4U
14:13# # - -Vienne : Les blocages continuent ce mardi -> https://t.co/QxJOKY0jI9
13:49Dordogne : les Gilets jaunes sont toujours très mobilisés sur le département. On recense une quinzaine de points de… https://t.co/Ookj1hTz4U
13:30RT : En raison du mouvement jaunes: L'Echo est absent de certains kiosques https://t.co/0T5hSDPAiS
13:04En raison du mouvement jaunes: L'Echo est absent de certains kiosques https://t.co/0T5hSDPAiS
11:41RT : : mobilisations et blocages toujours en cours à , , et . Le point à la mi… https://t.co/KbfQ8xYyAd
11:38RT : Dordogne : Gilets jaunes, la diffusion de L'Echo perturbée | L'Echo https://t.co/uNeUcGFMTI via
11:36RT : rassemblement devant la mairie en cours, les manifestants veulent voir le maire. Possibilité d… https://t.co/6BNKll8KJs
11:35RT : Non, il n'y a pas trop d'impôts en France. Il y a surtout des impôts mal repartis. Il y a trop de riches qui n'en p… https://t.co/Sx4mS3cAfB
10:07 ces escrocs ne méritent même pas la prison car ce seront encore les contribuables qui… https://t.co/Ptc5Bqedsm
10:04RT : un groupe se rend au trésor public derrière l hôpital pour filtrer les entrées https://t.co/DHNqCkbbsc
09:54Dordogne : Gilets jaunes, la diffusion de L'Echo perturbée | L'Echo https://t.co/uNeUcGFMTI via
09:54RT : ils veulent rester devant la mairie toute la matinée. Et bloquer les stations essences cet après midi
09:54RT : rassemblement devant la mairie en cours, les manifestants veulent voir le maire. Possibilité d… https://t.co/6BNKll8KJs
09:35 - -Vienne : Neige et verglas, bon à savoir -> https://t.co/k0oey3gOUA
09:21 - -Vienne : Circuler à Limoges en cas de chutes de neige -> https://t.co/jCoDiFlRj5
09:12 - -Vienne : Neige, verglas, les revoilà -> https://t.co/bdqDcA4UqB
08:14J-4.....⏱ nous vous attendons nombreuses et nombreux pour partager un moment de sport 🏃🏼‍♀️🏃🏼‍♂️avec ..… https://t.co/yyqJYi4OMh
07:54Région : Manifestations: les agriculteurs aussi -> https://t.co/34TMaNpWb9
07:49 jaunes -Vienne - -Vienne : Les Gilets jaunes ne désarment pas -> https://t.co/LrxVh6m6s6

Monumental carton à la papeterie

Exposition

Jusqu’au 16 septembre, la salle des machines de la Papeterie d’Uzerche accueille une exposition monumentale des artistes Guillaume Brandy et Francis Dalschaert. Une création directement inspirée du lieu, de son histoire et portée par les flots de la Vézère.

Il aura fallu presque une bonne dizaine de jours aux artistes Guillaume Brandy et Francis Dalschaert pour réaliser l’installation de leur exposition dans la salle des machines de la Papeterie. Il faut dire que le duo n’a pas fait dans la demi-mesure pour faire parler ce lieu qui ne manque pas de volume.
D’autant plus que la très large majorité des œuvres présentées sont issues de créations spécifiques pour ce lieu. «Quand on a visité ce lieu pour la première fois, on s’est rendu compte que la vie de celui-ci était chargée d’humanité» explique Guillaume Brandy.

Sans quoi rien n’est possible

Très vite les deux artistes tracent les contours de leur travail spécifique à ce lieu. «Nous avons voulu le placer sous un double signe : celui de l’usine et celui de la Vézère» complète Francis Dalschaert. «A partir de là notre choix s’est porté sur l’utilisation du carton qui a façonné la vie de cette usine pour faire émerger un dialogue entre le lieu, le carton et le social et créer un lien entre l’architecture, l’art, le lieu et l’humanité». Car le site tout industriel qu’il fut a toujours été connecté à la nature, à un élément : l’eau de la Vézère. Et c’est elle qui est au centre de leur démarche. «La rivière nous a raconté ce qu’elle avait vu depuis très longtemps». Une histoire mystérieuse et au long cours que le tandem s’est efforcé de retranscrire sur un accordéon cartonné de 35 mètres. Des images fragmentaires dans lesquelles l’œil peut se laisser flotter et l’imaginaire porter jusqu’à la salle des machines proprement dite.
Survient alors une autre œuvre monumentale. Un grand nuage fait d’amas de cartons déformés et colorés flotte dans la nef de la salle des machines. «Les nuages sont nos grands maîtres parce qu’on y voit toujours quelque chose de différent». Ce grand maelstrom semblable au bouillonnement de la Vézère, conçu à partir de grandes plaques de carton toutes identiques, rejoint peu à peu le mur. Et cette succession de couleurs et de formes en lutte au gré du cheminent commence malgré tout à rentrer dans le rang. Les couleurs se font moins vives, les formes moins anguleuses jusqu’à devenir une succession de plaques de carton planes, standardisées et uniformes.
Derrière cette œuvre baptisée Sine qua non ont retrouve bien-sûr cette image d’une Vézère domptée au profit d’une production industrielle mais aussi toute une critique d’une société de consommation et d’une lutte vaine entre l’homme et la nature. Pour l'anecdote, le déclic pour la mise en forme de cette installation leur est apparu à Uzerche alors qu’ils rentraient à pied du déjeuner. Niché dans le goudron, un morceau de je-ne-sais-quoi recroquevillé dans lequel l’un verra une grenouille et l’autre un canard. «C’est à ce moment que ça a fait tilt. C’est à partir de ce moment que nous avons pris le parti de plier, de maltraiter le carton. Ce petit morceau de carton insignifiant a été la genèse de quelque chose de beaucoup plus grand» indique Francis Dalschaert. A la suite, la succession de grands panneaux 4 x 3 malicieusement intitulée «JC Decaud» ne dit pas autre chose. «Car l’ère industrielle a peut-être aussi un peu abimé l’homme» énonce Guillaume Brandy.
Un homme abimé à l’image de celui que les visiteurs pourront trouver dessiné sur papier cette fois-ci et posé sur les turbines des machines littéralement... au bout du rouleau. C’est donc ce combat entre l’homme et la nature qui parcours l’ensemble de cette exposition avec malice et force. «Nous ne sommes que de passage sur cette terre. Il faut se rappeler que nous sommes que peu de chose et être modeste et attentif à ce que nous faisons».

Mathieu Andreau


Une performance inaugurale tournée vers l’avenir

Lors du vernissage de l’exposition, Guillaume Brandy et Francis Dalschaert ont livré une performance invitant autant à ouvrir nos yeux d’enfants que ceux des enfants. Dans un espace délimité par un cadre de bois de quatre mètres sur trois (tiens donc !), les plasticiens ont fait écho à leur exposition.
De carton et d’agencement il était encore et toujours question. Sur une bande sonore faite de bruissements, de chants de grillons ou encore de survol d’avion, le tandem s’est longuement employé à constituer de petits amas de morceaux de cartons. Un petit coup de pinceau ici, un peu plus de matière là, on imagine un temps ce travail suivant un schéma très ordonné duquel sortira une forme identifiable. Mais très vite, la sensation d’un affairement aussi précis qu’insignifiant traversant le temps surgit. Il est toujours question d’un passage éphémère. Le plan n’en est plus un surtout quand les plasticiens après de longues minutes invitent les enfants présents à prendre leur suite pour continuer leur œuvre. Comme un clin d’œil à la destinée de ce lieu, ancienne papeterie désormais tournée vers l’art.


Horaires :
Jusqu'au 16 septembre tous les jours de 14 à 19 heures. Entrée libre. Médiation et visite guidée sur inscription préalable (05 55 73 17 00) du lundi
au vendredi à 15h. Atelier pédagogique en libre accès.