Fil info
11:39RT : Avec les postier.e.s en lutte à devant le centre de tri… https://t.co/RcjvkQ1Pkw
11:08Incompréhensible cluzel!!! Région : L’ARS ferme le centre expert autisme du Limousin | L'Echo https://t.co/bjaDRaLYnY via
07:59Région : Dépôt de bilan de l’entreprise de porcelaine J.l. Coquet à Saint-Léonard -> https://t.co/PHjZHN9Cjk
07:35# # - -Vienne : Tati Limoges reste ouvert et change d’enseigne -> https://t.co/2hwwgiUo7O
07:33France : «Le labyrinthe de la Voix» sillonne la porte océane -> https://t.co/lWpldLZ5Bs
07:30France : Limousine Park, moins cher, plus interactif -> https://t.co/reUfVzI2SL
07:26Région : Contre les punaises de lit : notre meilleur ami, le chien -> https://t.co/dv2rPSJqZE

La nouvelle Marianne du timbre de la Poste, figure uzerchoise

Culture

Quel est le lien entre le nouveau timbre présenté ce jour par le Président de la République, et Uzerche ? Marianne, tout simplement !
Ou plutôt l’artiste qui a interprété cette nouvelle Marianne, à savoir Yseult YZ Digan. Cette artiste, l’une des rares femmes à œuvrer, et à être reconnue par ses pairs dans le monde très fermé du street art, a en effet participé au festival la Graffeterie à Uzerche, organisé en septembre dernier par  l’association Les femmes à barbe, et y a réalisé la fresque monumentale qui orne aujourd’hui le pignon de l’ancienne cartonnerie. Après s’être illustrée en format XXL à Uzerche, Yseult a donc exprimé l’immensité de son talent en infiniment petit, qui sera reproduit au format timbre-poste à 950 millions d’exemplaires chaque année !
«YZ («eyes»), c’est un œil, avant tout. Une artiste engagée à l’intuition et guidée par une envie d’humanité. À travers une esthétique intemporelle, YZ chemine par sa propre histoire et reflète notre époque et nos sociétés d’une lumière qui, pour douce, n’en est pas moins étonnamment fidèle. Dans la rue, la figure humaine et son lieu de vie reste le thème central de l’artiste. YZ tente ainsi de situer la place des êtres dans notre société, décrit et décrypte nos modes de vie à travers l’image mise en scène des habitants des villes qu’elle traverse. Sa démarche s’inscrit de plus en plus dans une dynamique globale, tour à tour affichiste, vidéaste/documentariste, plasticienne, elle s’approprie un espace avec lequel elle forge une relation intime. Avec une exigence extrême, YZ navigue à travers des projets au spectre large en se fiant à son flair. Sans artifice, elle peint, colle et bombe tant des figures  féminines des années 1900, qu’un visage logotypique qui toise le passant, ou des portraits percutants qui font sens dans la lutte contre l’esclavage et pour les droits civiques. Sans conteste, le travail d’YZ poursuit des thématiques dont la ligne directrice est le sujet le plus complexe et le plus captivant : l’humain.

air max 90 essential sneakers