Fil info
21:33RT : Élections européennes : en Dordogne, les premiers résultats tombés donnent tous le RN en tête. Mauvaise soirée...
20:10RT : Tulle : bureau Latreille À où a voté François Hollande. Résultats : LREM 88 voix ; RN 65 voix ; PS 59 voix... Derr… https://t.co/mb1zchRGEP
19:54Châteauroux : Les lauréats Escapages désignés après une année de folles lectures -> https://t.co/L0Vj5HGXEk
19:49Châteauroux : L214 alerte sur le poids climatique de la viande -> https://t.co/tOeR7S7USK
19:47Le Blanc : Système de santé : chronique d’un « désastre annoncé » -> https://t.co/7zFDM3eJQx
19:45La Châtre-Langlin : Les « vieilles grands-mères » font recette -> https://t.co/ALcryrABfA
18:52Périgueux : Le climat a besoin du ferroviaire -> https://t.co/0m4H9LPq7M
18:49Périgueux : 220 Périgourdins ont défilé pour défendre l’avenir -> https://t.co/dmol3fv1uf
16:49 En espérant qu'ils ont rempli leur devoir de citoyen avant !
15:12Corrèze : Le tourisme à la mode virtuelle -> https://t.co/ETYmnaKlXZ
14:10 Toujours, toujours ✌️✌️
14:01 Il est sérieux monsieur le maire
12:43Élections européennes : le taux de participation à midi en Dordogne est de 25,06 % (contre 19,59 % en 2014 et 16,44 % en 2009).
06:30[Revue de Presse] Ça se passait comme ça à … Procès : les salariés n’ont rien oublié ! De p… https://t.co/SH46Xxvdal
00:31[Europe] Homologues danois reçus par l'école hôtelière du Périgord ! 👉 https://t.co/byHmj6wWCM

Première résidence avec la Cie Hervé Koubi à l'auditorium Sophie Dessus

Culture

Depuis lundi, la Cie Hervé Koubi est en résidence à l’auditorium Sophie Dessus à Uzerche avec la chanteuse Natacha Atlas pour la création du spectacle «Odyssey». Les danseurs vont également inaugurer le nouvel équipement culturel samedi soir avec «Ce que le jour doit à la nuit», à guichet fermé.

Elle est associée depuis le départ au projet culturel de l’éco-quartier de la Papeterie et a participé à tous les temps forts du site : inaugurations, premières pierres...
La Compagnie Hervé Koubi est la première à effectuer une résidence au sein de l’auditorium Sophie Dessus et à occuper son plateau. Une vingtaine de danseurs travaillent depuis lundi à la création du nouveau spectacle, «Odyssey», avec Natacha Atlas. C’est elle qui a sollicité la Cie Koubi. La chanteuse partage avec le chorégraphe briviste la même vision du monde et la volonté de rapprocher l’Orient et l’Occident. «Elle est venue nous voir à Sédières en 2016. Nous avons eu une première période de travail en mai et nous sommes cette semaine sur la deuxième session».
Odyssey ne sera pas un concert dansé. «Ce sera un spectacle de danse avec de la musique en live défendue par Natacha Atlas». Il y est question de la Méditerranée, d’ouverture au monde. «Odyssey, c’est une histoire ancienne, homérique mais qui résonne avec une actualité douloureuse. Ce spectacle, comme les précédents, combat la revendication identitaire et le repli sur soi. Il rappelle notre appartenance commune qui est plus ancienne que les nations, qui va au-delà de l’identité culturelle et des appartenances religieuses». Natacha Atlas et Hervé Koubi veulent ouvrir les frontières. Sur scène, évoluent des danseurs algériens, marocains, français, italiens, israëliens. Cette «future aventure» va tourner la saison prochaine. Des dates sont déjà prévues aux Etats-Unis et au Canada. 

«La chance d’être accueillis à Uzerche»

Samedi soir, pour lancer la saison inaugurale, la Cie Hervé Koubi présentera «Ce que le jour doit à la nuit» devant une salle comble. En effet, 48 heures après leur lancement, les réservations étaient déjà closes. «On a la chance d’avoir un public qui nous aime, qui nous attend, et aussi d’avoir des responsables politiques de tous bords qui nous aident», souligne Hervé Koubi avant d’évoquer l’ancienne députée-maire d’Uzerche. «Cet auditorium est un lieu très important pour moi.
Sophie Dessus aimait les artistes et croyait dans la culture et dans son rôle. Nous avons eu la chance d’être accueillis à Uzerche, d’être hébergés dans l’ancien lycée de garçons. Sophie m’a impliqué très tôt dans ce projet et m’a demandé de donner mon humble avis», se souvient le chorégraphe. «Je me réjouis de venir de temps en temps dans ce lieu partagé, mais je rêve d’un endroit à nous pour répéter. Car mon équipe habite Brive, nous sommes corréziens même si nous ne jouons jamais en Corrèze ! On joue à New-York, à Moscou, en Australie, en Corée, mais pas ici, c’est inexplicable».

«Forces vives»

La municipalité d’Uzerche a souhaité «s’appuyer sur les forces vives du territoire» pour élaborer le projet de l’auditorium. Au côté de la Cie Koubi, huit autres structures ont répondu présent* et ont émis des suggestions sur la conception du plancher ou sur l'acoustique par exemple. La saison inaugurale 2019 leur laisse donc une large place en matière de diffusion mais aussi de création. Le groupe Bekkrell (arts du cirque), le trio Zadza (musique) et le Bottom Théâtre ont déjà prévu eux aussi de venir en résidence ce semestre.

Karène Bellina

(*) Le groupe Bekkrell, Zadza, Melodyn Productions, Le Théâtre sur le Fil, le Bottom Théâtre, la Luzège en Corrèze, Romain-Michel et cie, La Tempête.



Week-end inaugural
L’inauguration officielle a lieu ce samedi à 10h. Pour ceux qui veulent découvrir les lieux hors de tout contexte protocolaire et sous un angle différent, deux parenthèses culturelles sont
prévues samedi. A 15h30 et à 17h, le public pourra assister à une partie des répétitions du spectacle «Ce que le jour doit à la nuit» de la Cie Hervé Koubi proposé en soirée à guichet fermé, et échanger avec les artistes. Réservation obligatoire au 05 55 73 00 44. Entrée libre.
Les spectateurs pourront aussi s’informer sur place sur les tarifs et abonnements de la saison.
Dimanche 13 janvier, à 16h, «Bach the minimalist», une musique électrique de la Cie la Tempête, 8 euros. Il reste des places.


«Construire une saison pluridisciplinaire avec du spectacle vivant»
La diffusion, la création mais aussi la médiation sont les trois axes fondateurs de l’Auditorium Sophie Dessus.
Concernant la médiation, des rendez-vous sont prévus au cours de la saison inaugurale. Le 8 février, une séance scolaire aura lieu autour du spectacle de jonglage «Double Sens» de la Cie «Si j’y Suis» et des Romain-Michel avec une rencontre des artistes. «Le festival de la Vézère viendra deux fois pour animer des ateliers, nous aurons aussi les JMF», explique Angélique Bretaudeau. La jeune femme originaire d’Angers, titulaire d’un Master en histoire médiévale, est directrice de la culture et du patrimoine à Uzerche depuis le 1er décembre.
C’est elle qui, entre autres fonctions, est chargée de piloter la programmation de l’Auditorium qui se veut «de qualité». «On travaille avec les artistes associés mais aussi avec les acteurs du territoire. On recherche des partenariats». L’équipement situé en milieu rural, entre Limoges, Brive et Tulle va croiser les publics. «Mon idée est de construire une saison pluridisciplinaire avec du spectacle vivant, de la musique, du théâtre, de l’humour, de la magie... De faire en sorte que tout le monde s’approprie le lieu et se fasse plaisir avec différents genres».
Afin de toucher un large public, la Ville d’Uzerche pratique une politique tarifaire très accessible. «C’est une volonté municipale», insiste Angélique Bretaudeau. «Le spectacle le plus cher est à 20 euros et un système d’abonnement attractif tient compte de la situation personnelle du spectateur et de son envie culturelle. Du sur-mesure en quelque sorte»
Un budget de 100.000 euros est dédié au bon fonctionnement de l’Auditorium. Celui-ci est également ouvert à la location pour les entreprises, associations ou toute autre structure qui en ferait la demande. Ce qui permet à la commune d’obtenir une source de revenu. L’Espace Cueco, situé à l’arrière de la salle de spectacle, peut accueillir jusqu’à 150 personnes et s’ouvre aussi à la location. Ce grand et beau volume est pourvu d’un bar, d’une cuisine à l’arrière (pour réchauffer les plats) et d’une très belle terrasse le long de la Vézère. Un lieu idéal pour les séminaires ou les mariages par exemple.


Des abonnements pour tous les goûts
La programmation annoncée se veut diversifiée et touche un public large avec des spectacles allant de la danse au théâtre, en passant par la musique classique, progressive ou jazz, ou encore le jonglage pour tous les publics. C’est donc pour pouvoir profiter de toutes ces manifestations, suivant ses goûts personnels, et avec une réelle volonté de démocratisation culturelle et tarifaire que l’Auditorium Sophie d’Uzerche propose à ses (futurs) spectateurs, et ce dès la saison inaugurale 2019, de profiter de tarifs particulièrement avantageux allant jusqu’à 20 euros la place maximum.
Trois abonnements ont été spécialement taillés pour tous les profils.
L’abonnement «Découverte» à 36€ offre à ses détenteurs une première expérience culturelle avec, au choix dans la programmation, un spectacle de catégorie A et deux spectacles de catégorie B à choisir, soit 12€ la place. La formule «Papeterie» concernera les spectateurs intermédiaires qui souhaitent profiter de deux spectacles de catégorie A et de trois spectacles de catégorie B au tarif préférentiel de 50€, soit 10€ la place.
Enfin, les plus avides de sensations culturelles pourront se tourner vers l’abonnement «Passion», et participer ainsi à l’intégralité des spectacles de la saison inaugurale 2019, et ce pour 64€ (soit 8€ la place).

Toute la programmation avec le détail de spectacles est à découvrir sur www.auditorium.uzerche.fr. Informations complémentaires au
05 55 73 00 44. Egalement sur la page Facebook «Auditorium Sophie Dessus - Uzerche».