Fil info
17:34RT : rend hommage à Gérard Vandenbroucke qui nous a quittés. Un grand amoureux du dessin de presse qui… https://t.co/KbFmXODrlQ
15:04RT : Hommage de à Gérard Vandenbroucke qui nous a quitté hier soir. https://t.co/hbyLR3AZlW
14:28Sur le facebook du salon de presse et d'humour de St-Just-le-Martel : "Il n'y a pas de mot pour exprimer la douleur… https://t.co/E7zDSGGEro
14:10Gérard Vandenboucke aura jusqu'au bout œuvré, via ses mandats, pour l'intérêt collectif. https://t.co/P15PpNcKnl
14:05De nombreux témoignages d'amitié et de respect après le décès de Gérard Vandenboucke. Quelqu'un a dit "ton sourire… https://t.co/sLB7bb4zbx
14:03Région : De nombreux témoignages saluent un homme de qualité -> https://t.co/iSSA0NNKZp
13:06Tenir les tables de marque, administrer les licences des joueurs, démarcher les sponsors, réserver les gymnases. « … https://t.co/WHzwNN7Apq
11:23Accueil des nouveaux arrivants à la mairie de Limoges. entouré de plusieurs de ses adjoints leur souha… https://t.co/gzxKF6N8nw
09:47Gerard Vandendroucke est décédé vendredi soir des suites d’une longue maladie. Président de Limoges Métropole, il f… https://t.co/RxmfXy49Q8
09:46Gerard Vandendroucke est décédé vendredi soir des suites d’une longue maladie. Président de Limoges Métropole, il f… https://t.co/YgfRHIgotL
08:54# # - -Vienne : Départ en vacances: des contrôles pour votre sécurité -> https://t.co/1waGgwrcpN
08:51# # - -Vienne : CCollectif citoyens : le pouvoir d’achat comme seul sujet de préoccupation -> https://t.co/IhxKNiGSE9
08:47France : Salon de l'agriculture: Massif ne manque pas d’assurance -> https://t.co/pqtAntyhfY
08:43Région : Salon de l'humour de Saint-Just: «C’est vraiment pas le moment de la fermer...» -> https://t.co/clreXx5j7Q
08:33Région : Vie et mort d’un club sportif: quand trop, c'est trop! | L'Echo https://t.co/ksaVb8UsLL via
01:42RT : Peinée d’apprendre ce soir le décès de Gérard Vandenbroucke, président de , vice-prés de la… https://t.co/OpoA3Zr9Ot
01:42RT : Gérard Vandenbroucke est parti ce soir après un long combat contre la maladie. Homme engagé, avec des convictions s… https://t.co/8DZ9kNj9c7

Une 7e édition à bride abattue

Solidarité

Alors que le comité départemental va fêter ses soixante ans, la septième édition de son Relais pour la vie se déroulera du 30 juin au 1er juillet dans le haras de Pompadour.  Une grand messe sportive et festives pour lutter ensemble contre le cancer et lever les tabous liés à cette maladie.

Après Tulle l’an dernier, c’est la Cité du cheval qui accueillera l’un des moments phare du comité de la Corrèze de la ligue contre le cancer.
«Du 30 juin 16 heures au 1er juillet 16 heures, la Ligue met le cap sur Pompadour dans un cadre hors pair» a annoncé hier, Jean Viellefond,  président du Comité départemental de la ligue contre le cancer.
Le Relais pour la vie, événement mondial et septième du nom en Corrèze «n’est pas un événement comme les autres» estime le président surtout dans cet écrin qu’est le haras de Pompadour.  

Objectif : 30.000 euros

L’an dernier la «manifestation sportive et festive» avait permis de récolter 21.300 euros. Cette  année, fort de son partenariat avec la ville de Pompadour et le haras national, le Comité départemental nourrit des objectifs ambitieux pour atteindre la barre des 30.000 euros, somme qui sera entièrement dédié à un projet de recherche sur le cancer du sein.
Mais avant de prendre le départ de cette aventure au long cours, le président insiste sur un point. «Ce relais n’est pas une compétition. Cet  événement est un rassemblement intergénérationnel autour d’une même cause avec une mobilisation de l’ensemble de la société : les malades atteints de cancer et leurs proches, le public, les sportifs, les entreprises et le milieu associatif».
Car ce relais, qu’il soit couru ou marché, s’effectue avant tout en  équipe pour tenir la distance et relever un même défi : «celui de lutter ensemble contre la maladie».
L’idée de cette édition accueillie dans l’enceinte même du haras était de «mettre une touche de cheval assez forte» précise son directeur, Olivier Legouis. Les parcours concoctés pour les relayeurs emprunteront tant les écuries que les jardins du site autour de la cour d’honneur.
Aussi, le traditionnel tour des «survivants» (malades en traitement ou en rémission) ouvrant la course  sera accompagné d’un cavalier. Autre temps fort de la manifestation, la cérémonie des lumières, émouvant hommage aux disparus prévu à la tombée de la nuit, sera suivie d’une retraite aux flambeaux à cheval dans le haras et dans les rues de Pompadour.
Enfin, dernier moment clé de ces 24 heures, une calèche se joindra à la cérémonie de clôture lors de laquelle tous les participants se réuniront pour effectuer ensemble un dernier tour de piste.
Car au-delà du relais à proprement parlé le relais pour la vie c’est aussi des festivités gratuites non stop avec un grand nombre de stands, des concerts, du théâtre, et des spectacles de danse. Un aspect festif  et convivial que défend bec et ongles le président du Comité de la Corrèze.
«L’objectif est aussi de changer le regard sur le cancer. Car cette maladie est encore considérée par beaucoup comme tabou. Cette manifestation est faite pour soutenir ceux qui luttent contre la maladie mais aussi donner de l’espoir aux gens. Car le cancer est aussi une maladie qui se soigne de mieux en mieux» indique Jean Viellefond. Le concept né aux Etat-Unis il y a 25 ans fait d’ailleurs aujourd’hui florès en France. «Il existait 9 relais pour la vie jusqu’ici en France. Cette année, il y en aura 15 ou 16».
Aussi pour incarner la version corrézienne de ce relais, l’événement aura deux parrains cette année. L’un poète, chevalier des Arts et des Lettres et, entre autres, organisateur du festival Découvrir à Concèze, Matthias Vincenot et l’autre, l’escrimeur handisport champion du monde par équipe ayant des attaches à Pompadour en la personne de Damien Tokaltian.

MATHIEU ANDREAU

Inscriptions
Une participation de 5 € est demandée aux marcheurs et coureurs pour prendre le départ. Ils peuvent d’ores-et-déjà s’inscrire sur le site www.relaispourlavie.net. La manifestation sera aussi l’occasion de collecter des dons.

Commentaires

30 juin et 1er juillet une date à retenir