Fil info
18:38Dordogne : Nouveaux remous aux Ateliers -> https://t.co/FJBdvxus9y
18:37Dordogne : Des peines de prison ferme contre les braqueurs du Sporting -> https://t.co/A19WlhD1oe
18:35Dordogne : TER : les inquiétudes sur le devenir de la ligne Périgueux-Agen perdurent -> https://t.co/WVqlNlbTAJ
18:33Dordogne : Fabien Galthié et les méthodes du rubgy appliquées à l’entreprise -> https://t.co/t93jPYUSDs
18:14Le Magny : 100 000 euros l'an prochain contre la mucoviscidose -> https://t.co/AQ5naLQu92
18:09Châteauroux : Un hommage au peuple syrien -> https://t.co/iTTApKlS6T
16:58Dordogne : C’est midi toute la journée en Périgord Noir -> https://t.co/WqqJVRnpSo
16:57Eguzon-Chantôme : La fête de la châtaigne ne manquera pas de piquants -> https://t.co/5R7YF3XSvH
15:57 samedi 27 octobre manif à la gare de et sont en grand pér… https://t.co/B7cmkDxNVR
22:08RT : Lubersac : Rencontre émouvante des collégiens avec Robert Hébras -> https://t.co/N9Y5MvN4FI
20:17RT : Le Lardin-Saint-Lazare : Lecta louche sur les fonds publics -> https://t.co/adGIjN6a26
20:11Chamberet : La joie de vivre au pied des Monédières -> https://t.co/yLo4ihv04P
19:35Bassillac : « Un petit festival sympa où on mange bien » -> https://t.co/spTHoueJzs

Le nouveau patron d’Air France payé 4,25 millions !

SCANDALE

Selon une source proche du dossier, la rémunération du Canadien Benjamin Smith, nommé jeudi soir directeur général du groupe Air France-KLM, pourra atteindre un montant maximum de 4,25 millions d’euros par an, soit plus du triple de celle de son prédécesseur. Cette somme comprend une part de rémunération fixe de 900.000 euros et une part variable en fonction des résultats atteints, d’un maximum de 150% du salaire fixe (1,350 million). Le reste des 4,25 millions est une rémunération en actions soumise à la réalisation de l’ensemble des objectifs fixés au directeur général.
En 2017, selon le document de référence du groupe, le montant de la rémunération fixe annuelle de Jean-Marc Janaillac, PDG du groupe, avait été de 600.000 euros, un montant inchangé depuis 7 ans, et sa rémunération variable avait atteint 522.000 euros. Soit un salaire annuel total de 1,122 million d’euros.
La compagnie aérienne, secouée au printemps par un mouvement de grève des salariés pour obtenir une revalorisation des salaires, n’a pas voulu commenter ces informations. « Il faut revenir sur ce salaire mirobolant », c’est une décision « honteuse », a critiqué le porte-parole du PCF Olivier Dartigolles sur LCI. Le nouveau patron, Benjamin Smith, est « le même qui va expliquer aux salariés d’Air France qu’il faut aller vers la modération
salariale », s’est-il insurgé.
« Pourquoi doit-il gagner 3 fois plus que son prédécesseur ? Alors qu’on refuse toute augmentation aux salariés », a demandé le député de La France insoumise Alexis Corbière dans un tweet.
L’exemple de Carrefour et de PSA
Benjamin Smith n’est pas un cas isolé. En juin 2018, l’ancien patron de Carrefour Georges Plassat a renoncé à une indemnité de départ de près de 4 millions d’euros après l’indignation des syndicats, et alors que le groupe licencie des milliers de salariés. Les actionnaires du groupe avaient approuvé à 68% l’octroi à Plassat d’une rémunération de 13,17 millions d’euros en 2017, qui comportait une indemnité de départ. Il lui reste un peu plus de 9 millions au final... Autre exemple, Le 29 mars 2016, l’AG du groupe automobile PSA (marques Peugeot, Citroën...) approuve à 76,53% le quasi-doublement du salaire du président du directoire, Carlos Tavares, à 5,24 millions d’euros. Quant aux salariés, leur rémunération a stagné.
F.V avec AFP

Commentaires

Bonjour,

Nous voulons publier un article sur votre site http://l-echo.info.
Acceptez-vous les articles d'autres auteurs?

Cordialement,
Olga olga@profy1.com