Soumis par Rédaction régionale le mer, 24/01/2018 - 22:03
© Droits réservés

Fin décembre, en Nouvelle-Aquitaine, le nombre de demandeurs d’emploi en catégorie A s’établissait à 293 370. Ce nombre est stable sur trois mois, diminue de 0,3 % sur un mois et de 0,5 % sur un an. En France métropolitaine, ce nombre baisse de 0,7 % sur trois mois, de 0,1 % sur un mois et de 0,5% sur un an.
Dans la grande région, le nombre de demandeurs d’emploi  en catégories A, B, C), était de 514 300 fin décembre, soit une augmentation de 0,6 % sur trois mois (+ 2 850 personnes), de 0,2 % sur un mois et de 3,7 % sur un an.
En Corrèze, les catégories A ont progressé de 0,4% sur un mois. Si l’on considère les chômeurs ayant ou non exercé une activité dans le mois, la hausse est de 0,6% sur un mois et de 0,3% sur trois mois.
Dans le département de la  Haute-Vienne, les chiffres de pôle emploi  font apparaître une très relative baisse pour les catégories A par rapport au mois de novembre (-0,8%) mais une hausse sur trois mois (+0,3%). Concernant l’ensemble constitué par les catégories A, B et C, le nombre de demandeurs d’emploi était de 28 650 fin décembre, soit une hausse de 0,6% sur trois mois et une baisse de 0,3% sur un mois. Sur un an, les catégories A, B et C ont progressé de 1,2%.
En Creuse, la catégorie A a baissé de 0,6% sur un mois mais, sur un an, elle progresse de 2,2%. Les catégories A, B et C étaient 8 670 à la fin de l’année, ce qui représente une baisse sur un mois (-0,5%), sur trois mois (-0,1%) mais, là encore, une hausse à l’échelle de l’année (+3,2%).
En Dordogne, la baisse des demandeurs d’emploi en catégorie A est de 0,8% sur trois mois, de 1,7% sur un mois et de 0,5% sur un an. Concernant les catégories A, B et C, la baisse constatée est de 0,1% sur trois mois (soit 40 personnes en moins), de 0,4% sur un mois. Sur une année, on constate une hausse de 2%.
Après la dégradation établie par les statistiques de l’Insee en Nouvelle-Aquitaine au 3e trimestre 2017, la dernière livraison des chiffres mensuels de l’année ne fait pas apparaître de réelle embellie sur le front de l’emploi, marqué par une précarisation rampante.

Ajouter un commentaire

Plain text

  • Aucune balise HTML autorisée.
  • Les adresses de pages web et de courriels sont transformées en liens automatiquement.
  • Les lignes et les paragraphes vont à la ligne automatiquement.
CAPTCHA
Cette question permet de vérifier que le formulaire n'est pas soumis par un robot (spam)
Fill in the blank.