Fil info
07:24Région : Les dirigeants territoriaux francophones se rencontrent -> https://t.co/VuJ3UwXECG
06:52Pour la campagne des , ça chauffe déjà à Saint-Léon-sur-l'Isle. Dans ce bastion la liste sou… https://t.co/wYhb54aML7
06:48Saint-Léon-sur-l'Isle : Le maire sortant raccroche, un de ses adjoints candidat -> https://t.co/I8l8d02mB1
06:20Grun-Bordas : Une famille relogée après l'incendie de la maison -> https://t.co/Q7b914JAtN
06:05De nouveau, appelés cette nuit près de pour un départ d'incendie dans 1 maison. C dans… https://t.co/gPmA5zdzod
06:02Coulounieix-Chamiers : La maison brûle, elle saute du 1er étage près de Périgueux -> https://t.co/4gMR7K5EsL
23:59Creuse : Dîtes-le avec des fleurs... et des arbres | L'Echo https://t.co/paW3435n7a via
23:26 Va falloir remettre les bottes...
20:56 Décidément, entre départs de feu et incendies… C dans : https://t.co/3CUnCABuli https://t.co/9F2oTrL7Ui
20:51La Roche-Chalais : Les 300 m2 sont carbonisés… mais pourquoi ? -> https://t.co/28Xo4JP9HB
20:43Naves : Une rentrée tous azimuts à cheval et sans plastiques ! -> https://t.co/eJ3RJpWX2j
20:32 Avec 2 amis, 1 jeune de en ressuscite les "montres 24 h", qui perm… https://t.co/U2wk0eLS2J
19:24Vézac : Pour le respect des décisions de justice -> https://t.co/lsGusagRaP
19:22Périgueux : La gendarmerie sort de ses murs -> https://t.co/mAPf3VJYBN
19:19Périgueux : La Résistance vue par la jeunesse -> https://t.co/TToaYljkup
19:10Périgueux : Les pompiers de l’extrême sont de simples citoyens -> https://t.co/U6jBWZrcnZ
19:08Périgueux : Financer les retraites par l’égalité salariale -> https://t.co/NLQFbjLKvT
19:05Périgueux : La représentativité en question -> https://t.co/xgTh25PuPc
18:52# # - -Vienne : Bisbilles entre le Département et Limoges Métropole, Des problèmes de financement à la clé p… https://t.co/Fxb3E7qxED
18:52Argenton-sur-Creuse : Le dernier « Stop train » estival a encore mobilisé -> https://t.co/00rb0XyscZ
18:48Gournay : Des déchets que l’on ne peut ignorer et qui doivent diminuer -> https://t.co/vAC7n5YyvC
18:46Châteauroux : Une école de guitare a ouvert -> https://t.co/v59BejC83A
18:44Valençay : Énergies renouvelables : des exemples concrets présentés à E. Wargon -> https://t.co/9nhO3ozr5W
18:20# # - -Vienne : Salaires, retraite, service publics, logement...Mardi, c’est la rue qui va parler : -> https://t.co/ya2DvOZchk
18:14# # - -Vienne : L’aide à domicile, enjeu de société -> https://t.co/IpiecRne7d
18:10# # - -Vienne : Après les discours, la région doit agir -> https://t.co/bhp5AZoFFt
18:09Bergerac : Municipales : PS et EELV franchissent la marche libérale -> https://t.co/BhPA18pN3U
18:02# # - -Vienne : Théâtre de la Passerelle, une saison pour «s’aimer à tort et à travers» -> https://t.co/RNmc0QDgAS
16:01Périgueux : Crèche nouvelle, cuisine externe ? -> https://t.co/jINEBQhAk9
15:56 Martin Lesage, promo Marie Curie à l’ENA, fera sa 1ere sortie terrain à à . Ms les 1è… https://t.co/kLseehDc0Z
15:47France : Le nouveau secrétaire général s'appelle Martin Lesage -> https://t.co/PWZrYwU7Wh
15:46samedi, journée internationale de la Paix, on marche pour le climat et la biodiversité : déclaration à retrouver da… https://t.co/DzFfJi7SE9
15:29Brantôme : Ils ont ressuscité la montre 24h -> https://t.co/JJ90fSgMDl
15:15Boulazac : Le sport véhicule des valeurs importantes -> https://t.co/W3P1A4GeiT
15:14Périgueux : L’artère de tous les déplacements doux à l’honneur -> https://t.co/NzOFF6aong

Forum des lecteurs

Alban Liechti, ou le panache d’un refus (2e partie) JEAN-MICHEL AUXIÈTRE

Le parcours d’Alban Liechti m’a fortement impressionné, et je le juge exemplaire. Après avoir conversé avec lui, à la suite de son témoignage,
et après avoir lu son livre où figurent d’autres précisions, ainsi que des annotations personnelles (1) – j’ai mis en parallèle son expérience avec la mienne, puisque nous sommes sensiblement du même âge (il est né en 1935 et moi en 1938). Je dois avouer que le rapprochement n’est pas à mon avantage. Je n’ai pas « fait » l’Algérie. Sursitaire pour cause d’études (je débutais alors dans l’enseignement), j’avais en outre été omis au recrutement de la classe 1958. Mon livret militaire que je conserve comme une précieuse relique authentifie cet oubli. Un an de sursis, un an
d’omission. Cela m’avait permis de « gagner » deux précieuses années qui reportaient mon incorporation à septembre 1962, deux mois
après que l’Algérie eût obtenu son indépendance. Cette sale guerre était terminée, je n’en étais pas fâché. Moi aussi je désapprouvais l’enlisement
de la France dans un pays où elle n’avait rien à faire. J’en avais dit autant de la guerre d’Indochine. Je n’avais nulle envie de tirer sur
quiconque, et pas envie non plus que l’on me tire dessus. Je fis en sorte d’éviter le peloton EOR (Elèves Officiers de Réserve) pour lequel
j’avais été automatiquement désigné, et fus affecté au Camp du Ruchard, non loin de mon domicile tourangeau. Le Chef de Corps, un
capitaine qui avait épluché soigneusement mon dossier jugea que j’appartenais à ces intellectuels « qui pourrissent notre armée. » Sous
menaces de corvées de chiottes et de sanctions infamantes, il me poussa à effectuer des pelotons de sous-officiers, dont un avec des gendarmes
mobiles fraîchement débarqués d’Algérie avec l’étiquette de défaitistes, et qui me regardaient d’un sale oeil. Lors des séances d’entraînement,
j’ai tiré des centaines de coups de feu à balles réelles, mais sur des cibles, non sur des hommes. Comparée à celle d’Alban Liechti, mon expérience militaire ne vaut rien. Je la trouve moche, insignifiante, et plutôt lâche. Je donne raison au capitaine d’avoir bousculé ma force d’inertie. Je
ne m’opposais pas vraiment, je ne faisais que traîner les pieds, et là n’est pas le vrai courage. Je déplore en outre, avec du recul, d’avoir celé
mon omission aux autorités concernées. C’est indigne d’un citoyen, indigne d’un patriote, même s’il exècre les guerres coloniales – c’est
lâche, je le redis encore. Ces manquements m’ont souvent tourmenté, et sans doute est-ce pour tenter d’y remédier que j’ai accompli
ensuite, sans que rien ne m’y oblige, plusieurs périodes militaires dans la réserve. Mais ce n’était que du vent. La vraie détermination, la
vraie vaillance, le vrai panache, ce sont des hommes comme Alban Liechti qui les portent en eux. D’une bravoure à toute épreuve, ils
vont, quel qu’en soit le prix, jusqu’au bout de leurs convictions.

(1) Alban Liechti : Le Refus – Editions Le Temps des Cerises, Pantin, 2005.

UA Air Jordan 1