Fil info
23:07 — Ce message est excellent il faut le partager trùs vite aux politiciens inconscients des risques 
 https://t.co/UO5eEqnckx
20:36 — Creuse : On s’en doutait
 | L'Echo https://t.co/kNyLxjkKN8 via
19:33 — Issoudun : HĂŽpital : la tĂ©lĂ©mĂ©decine c’est maintenant -> https://t.co/Zn3L2f1M3l
19:33 — 88%? On ne m'a jamais demandĂ© mon avis...
19:30 — DĂ©ols : Dix-huit candidates pour une seule place de Miss Centre -> https://t.co/ms5IXRRMnw
19:28 — ChĂąteauroux : L214 sur le marchĂ© pour dĂ©noncer les conditions d’élevage -> https://t.co/dQjjde0KjI
19:25 — Le Poinçonnet : TrĂšs bons dĂ©buts du Poinçonnet -> https://t.co/tBZ7j4U1wL
19:07 — Coulounieix-Chamiers : PrĂ©fet FrĂ©dĂ©ric Perissat : « nonobstant la loi chasse, je reste le patron » -> https://t.co/WGQBNSjKM6
18:36 — PĂ©rigueux : Prise de conscience de l’urgence climatique et sociale -> https://t.co/3npg9YL2Rs
18:19 — RT : Pour un Jean-François choquĂ©, l’incarcĂ©ration de est particuliĂšrement sĂ©vĂšre au regard de son Ăąge. Venant
 https://t.co/oRDsTLZrE8
18:18 — RT : La droite qui s’indigne de l’incarcĂ©ration de Patoche c’est la mĂȘme qui a fait du « laxisme de la justice » son fon
 https://t.co/YWj0Z29AGn
18:04 — Saint-Laurent-sur-Manoire : Une troisiĂšme saison riche de dĂ©couvertes -> https://t.co/Ksxua3wlZj
18:04 — RT : [A LA UNE A 18h00] De nouvelles scĂšnes de violence ont Ă©maillĂ© des manifestations interdites Ă  Hong Kong, la police
 https://t.co/3SuiyShqYU
18:00 — Castelnaud-la-Chapelle : Sensibiliser le public aux enjeux du climat et de la biodiversitĂ© -> https://t.co/00uPHwNESp
14:18 — RT : Merci aux ⁊⁩ ⁊pour cette article sur le train des primeurs. Ils confirment mes propos ainsi que ceux de ⁩
 https://t.co/a1wVulXTlH
08:26 — PĂ©rigueux : (VIDÉO) Jean-Philippe Granger : "le monde agricole est aussi des nĂ©gociations sur le rĂ©forme des retrai
 https://t.co/quugxSk02B
07:08 — Chancelade : Deux incendies, une maison totalement dĂ©truite aux portes de PĂ©rigueux -> https://t.co/zJ68vKjs43

Bergerac

© Droits réservés

Vent de fraĂźcheur sur Bergerac 95, radio toujours plus libre !

C’est au cours d’une soirĂ©e Ă©vĂ©nement Ă  la Fnac, qu’hier soir la radio Bergerac 95 allait Ă  la rencontres des ses partenaires et auditeurs pour prĂ©senter ses nouvelles Ă©quipe et...
© Droits réservés

Les annonces d’Agnùs Buzin ne satisfont pas les urgentistes

Le « pacte de refondation » annoncĂ© lundi soir par la ministre de la SantĂ© n’a pas convaincu les urgentistes de l’hĂŽpital de Bergerac qui entamĂ© hier leur 82Ăšme jour de grĂšve....
© Droits réservés

Les Gilets Jaunes dĂ©noncent une mise en danger d’autrui

Plus question de dĂ©filer, mais les Gilets Jaunes sont toujours prĂ©sents. Ce samedi, ils Ă©taient une vingtaine pour mener une action de sensibilisation et d’informations auprĂšs des citoyens sur...
L’installation sauvage mercredi dernier d’une mission Ă©vangĂ©lique de prĂšs de deux cents caravanes sur le site de Picquecailloux fait ressurgir de vives polĂ©miques entre les Ă©lus du territoire.

Depuis six mois, les deux s’écharpent Ă  toute bonne occasion s’accusant l’un et l’autre de ne pas faire le job.

DĂšs aujourd’hui et jusqu’à dimanche, habitat, gastronomie, vins et automobiles s’exposent Ă  la salle Anatole France pour la troisiĂšme Ă©dition de « Un week-end, trois salons ».

Pour la troisiĂšme annĂ©e consĂ©cutive, habitat, grastronomie et automobiles font marche commune pour l’organisation d’un grand salon.

La Ville vient de décider de poursuivre le projet engagé par la précédente municipalité en annonçant un retour en régie de la restauration collective dÚs le mois de juillet prochain.

C’est lĂ  un acte politique fort, mais le maire avait-il vraiment le choix sur ce dossier qui gĂ©nĂ©re toutes les polĂ©miques depuis maintenant deux ans ?

L’Association Nationale de DĂ©veloppement des Épiceries Solidaires (ANDES) organisait hier une table de producteurs animĂ©e par le cuisinier local StĂ©phane Cuzin, chef de la Table du MarchĂ©.

Bien se nourrir, avec des produits frais et de qualitĂ©... Pour beaucoup, c’est devenu un dĂ©fi Ă  relever au quotidien en fonction de la bonne santĂ© du porte-feuille. C’est lĂ  que le rĂ©seau ANDES intervient en donnant un petit coup de pouce aux usagers des Ă©piceries sociales.

VĂ©ronique Molland vient d’ouvrir un salon de beautĂ© qui offre la possibilitĂ© aux femmes en situation de prĂ©caritĂ© de s’octroyer des soins de beautĂ© Ă  prix rĂ©duits.

Il est neuf heures ce mercredi matin, et Ă  la porte de ce tout nouvel institut, les premiĂšres Bergeracoises arrivent dĂ©jĂ . On les installe dans la salle d’attente, le temps qu’Alison prĂ©pare ses sĂšche-cheveux et bacs Ă  shampoing.

Sur proposition du groupe des Radicaux de gauche lors du conseil municipal, une rue de Bergerac prendra bientÎt le nom du résistant Félix Landry.

FĂ©lix Landry est sĂ»rement peu connu des Bergeracois, mais eut pourtant un rĂŽle important dans la rĂ©sistance locale. L’élue de l’opposition Jacqueline Simonnet s’est attachĂ©e jeudi, lors du conseil municipal, Ă  partager son histoire.

Lors du dernier conseil municipal, le groupe d’opposition socialiste a fait connaĂźtre son vif dĂ©saccord quant Ă  l’aide financiĂšre publique apportĂ©e Ă  l’école privĂ©e occitane.

C’est l’élue socialiste CĂ©cile Labarthe qui a rallumĂ© la mĂšche de la guerre entre Ă©coles privĂ©es et publiques. La municipalitĂ© proposait en effet de signer une convention avec la calendreta qui a ouvert ses portes en septembre pour sa toute premiĂšre rentrĂ©e.

La proposition du communiste CĂ©dric Zapera d’élever le rĂ©sistant palestinien Marwan Barghouti au rang de citoyen d’honneur de la ville n’a pas Ă©tĂ© retenue ce jeudi soir par les Ă©lus du conseil municipal.

FrilositĂ© ? Couardise ? Toujours est-il que la majoritĂ© municipale n’a pas souhaitĂ© suivre la requĂȘte de l’élu communiste de proclamer Marwan Barghouti citoyen d’honneur de Bergerac (voir notre Ă©dition de jeudi).

Plus de 50 % des personnels d’Eurenco ont dĂ©brayĂ© deux heures hier Ă  l’appel des syndicats CGT et FO, et Ă  l’occasion des nĂ©gociations autour des accords d’entreprise dĂ©noncĂ©s par la direction.

Les reprĂ©sentants syndicaux attendaient de cette premiĂšre action une forte mobilisation des salariĂ©s. Le pari est gagnĂ©. Hier matin, ils Ă©taient prĂšs d’une centaine Ă  suivre l’appel Ă  la grĂšve de la CGT et FO.

La direction et les syndicats des pĂ©piniĂšres Desmartis ont mis fin hier matin aux nĂ©gociations autour du plan de sauvegarde de l’emploi de l’entreprise.

C’est une nouvelle Ă©tape qui a Ă©tĂ© franchie hier pour les pĂ©piniĂšres Desmartis qui emploient actuellement cent-seize personnels.

Pages