Fil info
16:56 — Sarlat-la-Canéda : Une manifestation qui en appelle d’autres -> https://t.co/pfmMrORjcm
16:23 — Les cheminots creusois ont rejoint leurs collègues de toute la grande région pour une manifestation à Bordeaux ce j… https://t.co/EV5PiECRWf
15:55 — Boulazac : Conseil municipal : la voie verte n’avance pas -> https://t.co/aFlcIQbHLC
13:29 — RT : Il y a 5 ans, je passais mon bac. J'avais 10 de moyenne en Terminale. Avec le système actuel, je n'aurais pas été a… https://t.co/keoZpVf5Fw
12:33 — RT : Mobilisation des salariés de France fermetures à Boussac depuis ce jeudi matin.
11:49 — Ségur-le-Château : 300 enfants sur le P'tit Tour USEP -> https://t.co/xCphey1Iz5
11:34 — Mobilisation des salariés de France fermetures à Boussac depuis ce jeudi matin.
01:15 — l'annonce de la projection sur la Colombie dans l' https://t.co/Z08ZBTJz1O
21:56 — Neuvic : 24 heures de Bal folk en Limousin, c’est ce week-end au Mialaret ! -> https://t.co/RrIWC0oF95
19:38 — Il y a un an, les salariés de GM&S Industry, sous-traitant automobile à La Souterraine, manifestaient devant le tri… https://t.co/RJRTzWCRoV
18:11 — Intérêt du fauchage tardif du : 10 ou 11 espèces d’orchidées sur 50 mètres de bord de ro… https://t.co/QOkSQD5lC0
17:49 — Montignac : Quatre mois ferme pour un récidiviste -> https://t.co/rbvCXPtOhn

Bellac

© Droits réservés

29 avril : une date importante

Dans les « calendriers » commĂ©moratifs, il y a quelques « grandes » dates comme le 8 mai et le 11 novembre, pour se souvenir des deux grands conflits...
© Droits réservés

Samedi, on va au «Jardin du Lien»

L'association REMPART  et l'ESAT AndrĂ©-Chevalier de Bellac organisent leur traditionnel vide-jardin  Ă  l'occasion de la fĂŞte du Lien  ce samedi 28 avril...
© Droits réservés

Le plaisir des petits cirques

Le parking du complexe commercial qui, Ă  cĂ´tĂ© de l’antiquaire HervĂ© Ritter sur la commune de Peyrat-de-Bellac, rassemble de belles Ă©nergies attirait l’Ĺ“il en cette fin de première...

Quand on vit «à la campagne», on peut avoir des pratiques de loisirs... de campagne. Chasse pour les nemrods, balades pour les poètes, champignons ou fleurs pour les gourmands et les amoureux et pêche pour ceux qui ont inclu le temps long et le temps lent dans leur vie.

Les profs de trompette, cornet, buggle, instruments sonores qui ont fait toutes les musiques (militaire, classique, jazz, rock, d'Europe du Sud-Est...) sont depuis longtemps rassemblés en une association au nom bien bizarre «èReTéCé» et parmi les fondateurs, le regretté Philippe Guyot.

Il y avait du beau monde ce lundi 2 février en fin de matinée dans le parc de la sous-préfecture de Bellac.

Il n'y a pas un papier «agricole» sans la question de la succession, car en agriculture, on est dans le temps long, on s'attache, on évolue certes, mais la notion de territorialité reste très forte.

Les personnalités bellachonnes, tant élues, qu'associatives ou économiques, ainsi que les représentants des corps constitués étaient invités à une cérémonie des vœux toute républicaine en mairie. Les élus intercommunaux étaient également présents.

Mme Hourcade-Hatte, après avoir reçu avec les termes officiels l'ensemble des personnes, fut claire : «Pas de bilan 2014 car nous ne sommes arrivés à la direction de la commune qu'après un premier trimestre et il restait des chantiers à terminer, d'autres à engager, donc difficile.

C'est sur le site dorachon que M. Genty, devant les délégations du personnel, recevait les autorités et les membres du Conseil d'administration de ce qui est un «triple EHPAD» concernant tout le nord du département... et trop loin de Limoges.

Bellac - Le Dorat - Magnac-Laval

Reçus le 18 décembre au ministère de la Santé par M. Jean de Beaupuy, directeur de l'offre de soins, les maires de Bellac, Le Dorat et Magnac-Laval, également élus au comité d'administration de l'Hôpital du Haut-Limousin en sont revenus «les bras ballants».

L'appel avait été lancé par voie de presse. La municipalité invitait sur l'esplanade de la mairie à se retrouver, autour de cette fragilité qu'est la mémoire républicaine.

Elles et ils n'Ă©taient pas que Bellachons.

Après une première journée d'action et avoir été reçues en sous-préfecture, les ouvrières de Centre 7 avaient conduit une demi-journée d'information et de « préparation » au local bellachon de l'UL CGT afin de mieux connaître leurs droits et mieux appréhender l'avenir en fin d'année 2014.

Qui se souvient que dans les années 1960, plus de 500 emplois existaient à Bellac dans le monde du cuir.

Pages