Fil info
08:37RT : Results records pour psa et Renault, chez GM&S on crève pour qu'ils s'en mettent plein les poches… pauvre france
22:46RT : 🚴😀✍🏼Voici la liste des coureurs amateurs engagés à la 52ème édition du Critérium Cycliste de Dun-le-Palestel Samedi… https://t.co/VL51rJXdDH
18:33À pleurer heureusement qu'il y a encore, ailleurs, de vrais journalistes https://t.co/hUXrp4kNNc
08:58RT : merci à de l pour le bel article sur notre opposition à l'arme nucléaire https://t.co/19iYzofajV

Bellac

© Droits réservés

Nuits Musicales... quelle entrée en matière...

L'habitude a maintenant été prise de retrouver les passionnés de guitare qui  organisent les Nuits Musicales de Cieux au théâtre du Cloître pour le concert d'ouverture et ainsi on était...
Lors de la dernière assemblée générale de l’AREHA

AREHA:40 ans de jeunesse renouvelée

La volonté était de profiter des 40 ans de vie de l’Association pour faire peau neuve, montrer qu’elle est toujours dans une dynamique du renouveau et quoi de mieux que de réactualiser le...
«Les moulins de M. Noël», la poésie surréaliste.  Un pur bonheur.

Quand la Culture est diverse et intense

Quatrième jour et beau temps attendu... car la densité des propositions était plus que vaste. On commençait «en ville», dans une vitrine, place Jean-de-la-Fontaine, dans l'ancienne...

Ces samedi 17 et dimanche 18 septembre, ce seront les «Journées européennes du Patrimoine» dont le thème est cette année «Patrimoine et citoyenneté».

Le Pont de la Pierre, dans le Bellac « de jadis », la ville grouillait d’activité autour des tanneries accrochées le long de la vallée du Vincou, c’était les fêtes du pont de la Pierre...

Il n’y aura pas d’arrivée d’étape du Tour du Limousin à Bellac cette année.

Le Festival du Haut-Limousin pose souvent ses sacs de notes, d’émotions, ses sourires d’artistes et ses caravanes de passionnés un peu partout.

Le « Handicap », on en parle beaucoup, on y agit peu.

Une bibliothèque... c’était jadis, avant, quand la typographie était encore « art majeur ».

Le «Handicap», on en parle beaucoup, on agit peu.

Dans nos histoires enfantines, transmises de génération en génération, il y a les «Trois petits cochons» qui comme «Le petit poucet» se trouvent confrontés au mythe incarnant la peur... le loup.

Programmer un festival, c'est ne jamais oublier le mot «festif», mais aussi proposer plus «d'épaisseur», de matière (comme si l'on ne pouvait se nourrir du rire).

Petite ambiguïté dans la journée de couverture journalistique pour la seconde levée du 63e festival du Haut-Limousin... deux spectacles quasiment à la même heure.

Pages