Fil info
18:31 — Agonac : Mais que les routes de la Dordogne sont étroites, décidément -> https://t.co/Ywtz39hehz
18:10 — Coulounieix-Chamiers : Un SCoT politique… et c'est exprès -> https://t.co/KSfx5UGO8K
16:55 — RT : [Communiqué ] Plusieurs membres de la observatrices des pratiques policières et dûment identifiées avec l… https://t.co/w1gDRINRvH
16:51 — Périgueux : Le temps ne fait rien à l’affaire, quand on est bon, on le reste -> https://t.co/zIyxCzRdAn
15:24 — Coulounieix-Chamiers : Entendre l’Etat... parfois -> https://t.co/kWzlDbG7Al
13:56 — C'est la rentrée politique.Une belle délégation des militants .Un esprit de rassemblement et d… https://t.co/baIBgDXr7F
13:21 — Comme disaient les grands-mères : le plus intelligent des deux cède. Bravo pour la responsabilité dont font part le… https://t.co/ckdCzVz65Z
13:18 — RT : 📢 ALERTE. Après la presse entravée, trois observateurs de interpellés à Bayonne, en marge de la manifestati… https://t.co/0D4k3uT6z2
13:18 — RT : Totalement solidaire avec ces interpellés. Inacceptable provocation des Autorités avec arrestations et poursuites a… https://t.co/warnhIIVk8
13:17 — RT : Manifestation anti G7 à Bayonne : des intimidations inacceptables - Ligue des droits de l’Homme https://t.co/4aboYIzDwR
13:16 — RT : Délit d'intention. C'est nouveau ça, ça vient de sortir. Et c'est en France ! Y'a du boulot ! https://t.co/X9COTU7MiN
10:26 — Agonac : Injustement vilipendé, il se fâche et c'est l'effet boomerang -> https://t.co/FWDYwAe2r0
08:17 — Lalinde : Vous êtes attendus à la 3e de Lire en bastides ce dimanche ! -> https://t.co/mnuRfjIoWG
06:08 — Bergerac : La tête dans les nuages, jusqu’à Périgueux -> https://t.co/P9SuhsLNqG

Le Blanc

© Droits réservés

Bob’Arts : dans les coulisses du festival

Le festival Bob’Arts s’est dĂ©roulĂ© tout le week-end, au Blanc. De nombreux artistes et ateliers ont animĂ© cette 7ème Ă©dition.Vendredi dernier, en fin d’après-midi, Wilfried Robin,...
© Droits réservés

Jérémy Bertin a fait son trou

Installé depuis bientôt deux ans au 15, rue Saint Lazare, Jérémy Bertin, tatoueur professionnel, commence à être connu, reconnu et apprécié des amateurs.Désormais, la clientèle dépasse largement la...
© Droits réservés

Audit, étude, quel avenir pour l’hôpital blancois ?

Le comitĂ© de dĂ©fense des usagers de l’hĂ´pital du Blanc est en alerte rouge ! En effet, sous la responsabilitĂ© du Docteur Jean-Luc Condamine, le Centre National de l’Expertise...

Un nouvel appel pour l’interdiction de tous les pesticides de synthèse est lancé par le collectif « Nous voulons des coquelicots ». Un rassemblement aura lieu aujourd’hui au Blanc et dans plusieurs autres communes du département dès 18 h 30.

Dans leur campement installé depuis plus d’un mois sur le rond-point de la piscine, une trentaine de personnes finalisent les préparatifs pour le 31 décembre. Un réveillon symbolique pour montrer qu’ils ne lâchent rien.

Le collectif C pas demain la veille présente son calendrier, dernière initiative pour combattre la fermeture de la maternité du Blanc.

Santé

La mobilisation des Blancois ne faiblit pas pour faire rouvrir leur maternité. Hier, 90 opposants sont allés porter leurs revendications jusqu’à la capitale, auprès des décisionnaires.

Santé

La mobilisation des Blancois ne faiblit pas pour faire rouvrir leur maternité. Hier, 90 opposants sont allés porter leurs revendications jusqu’à la capitale, auprès des décisionnaires.

En amont du salon du dessin de presse et de la caricature, qui a lieu ce week-end au Poinçonnet, Placide, dessinateur bien connu des lecteurs de notre journal, était l'invité de deux classes de 4e au collège des Ménigouttes.

Samedi dernier, la salle des fêtes n'était pas assez grande pour accueillir une population venue très nombreuse assister au concert intitulé « La grande guerre en chansons ».

L'accès de la ville était interdite à toute circulation samedi dernier, pour cause de Foire de la Saint-Martin, un événement, qui jadis, connaissait un immense succès tant au niveau des camelots que des habitants.

La Chanson de Craonne qui a retenti pendant la cérémonie n’a pas eu l’heur de plaire à la sous-préfète, encore moins une nouvelle action des servantes écarlates de Cpasdemainlaveille qui a froissé aussi certains participants.

Le verdict est tombé vendredi matin lors du Conseil de surveillance : la fermeture de la maternité était votée à 10 voix pour et 4 contre, au nom de la sécurité, condamnant, par la même, à mort tout un territoire.

Pages