Le Blanc

© Droits réservés

Concert exceptionnel du chœur Mikrokosmos à Saint-Génitour

DĂ©sormais, les Blancois connaissent bien la qualitĂ© des spectacles programmĂ©s chaque annĂ©e, dans le cadre de la saison culturelle.Et s’il est un Ă©vĂ©nement qu’il ne faut manquer sous aucun...
© Droits réservés

Une permanence et un groupe de parole pour les femmes victimes de violences

Afin d’accompagner les femmes victimes de violences sur le territoire du Blanc, l’association « SolidaritĂ© Accueil » et le centre social du Blanc unissent leurs forces.Toutes...
© Droits réservés

Nouvelle saison pour la troupe de théâtre des « Trois Vallées »

Le coup d’envoi de la onzième saison de la troupe de théâtre des « Trois VallĂ©es » a Ă©tĂ© donnĂ© samedi dernier, Ă  la salle des fĂŞtes de Ciron.Elle se terminera au Blanc le 15...
Santé

La mobilisation des Blancois ne faiblit pas pour faire rouvrir leur maternité. Hier, 90 opposants sont allés porter leurs revendications jusqu’à la capitale, auprès des décisionnaires.

En amont du salon du dessin de presse et de la caricature, qui a lieu ce week-end au Poinçonnet, Placide, dessinateur bien connu des lecteurs de notre journal, était l'invité de deux classes de 4e au collège des Ménigouttes.

Samedi dernier, la salle des fêtes n'était pas assez grande pour accueillir une population venue très nombreuse assister au concert intitulé « La grande guerre en chansons ».

L'accès de la ville était interdite à toute circulation samedi dernier, pour cause de Foire de la Saint-Martin, un événement, qui jadis, connaissait un immense succès tant au niveau des camelots que des habitants.

La Chanson de Craonne qui a retenti pendant la cérémonie n’a pas eu l’heur de plaire à la sous-préfète, encore moins une nouvelle action des servantes écarlates de Cpasdemainlaveille qui a froissé aussi certains participants.

Le verdict est tombé vendredi matin lors du Conseil de surveillance : la fermeture de la maternité était votée à 10 voix pour et 4 contre, au nom de la sécurité, condamnant, par la même, à mort tout un territoire.

Depuis le début du mois, les entreprises s'activent pour que la deuxième tranche des travaux place de la Libération soient terminés pour la Foire de la Saint-Martin.

Ça « bossait » dur mercredi après-midi au cinéma Studio République ! En effet, il s'agissait pour l'équipe de préparer et de finaliser le programme de la « Demon's Night n°5 », qui aura lieu mercredi 30 octobre, à partir de 20 h 30.

Samedi matin, il régnait une belle effervescence sur le stand de « Nous voulons des coquelicots », le mouvement initié au niveau national par Fabrice Nicolino, journaliste et écrivain, pour l'arrêt immédiat et total de tous les pesticides de synthèse.

Demain matin, un rassemblement en faveur d’un monde sans pesticide est prévu sur le marché.

Pages