Fil info
21:05 — Sport : Guillaume Porche, en bolide devance Clément Christen -> https://t.co/nzb0oHRXSW
21:04 — Cyclisme : Yates, Froome: les transformations d'un Giro -> https://t.co/Ay8WPoPhPh
20:14 — RT : Guéret : "Au point de non retour" | L'Echo https://t.co/BKLiBm7ExD via
20:13 — Guéret : "Au point de non retour" | L'Echo https://t.co/BKLiBm7ExD via
19:47 — Tulle : La Manu reconstituée à l'échelle 1/500e -> https://t.co/emWX2ae3CL
18:40 — Indre : 1000 km pour les résidents des EHPAD -> https://t.co/xDG5N6LNFf
18:39 — Le Blanc : Retour en images sur Chapitre Nature -> https://t.co/GIg96myR5j
18:38 — Les travaux des bâtiments communaux de Saint-Sulpice-le-Dunois ont été inaugurés samedi sous l’œil du ministre de l… https://t.co/4hEXfbp2VP
17:58 — Périgueux : De l’information et des rencontres -> https://t.co/BnJBV3mSSZ
17:00 — Grignols : Trouver une solution technique autre que le comblement -> https://t.co/Qt84hICQJS
16:47 — Thenon : Les cheminots s’invitent au péage -> https://t.co/rAuNF80OcW
11:51 — RT : Un terrible orage de grêle le 8 mai a mis l’avenir de Raulhac en péril. La totalité de la récolte 2018 et probablem… https://t.co/e8BgivOY02

Sport

© Droits réservés

Guillaume Porche, en bolide devance Clément Christen

4.800 athlètes (toutes compĂ©titions confondues) ont participĂ© Ă  l’Ă©dition 2018 des Gendarmes et Voleurs de Temps. Une belle rĂ©ussite sportive et populaire au coeur des Monts d’Ambazac....
© Droits réservés

Yates, Froome: les transformations d'un Giro

Simon Yates en patron, Tom Dumoulin en challenger, Chris Froome en coureur à éclipses : le Giro 2018 multiplie les transformations dans une course qui a repris son souffle, hier, dans la région de...
© Droits réservés

4.000 «pédestrians» éparpillés par monts et par vaux

Les Monts d’Ambazac vont voir dĂ©bouler un peu plus de 4000 spĂ©cialistes de trail, aujourd’hui et demain, sous un soleil annoncĂ©. Un Ă©vĂ©nement devenu rĂ©fĂ©rence, dans un grand Ă©lan sportif...

Le prolongement du bail briviste en Top 14 la saison prochaine ne tenait qu’à un fil au coup d’envoi.

Que dire face à la « branlée » ramenée d'Alsace. Certes, Strasbourg surfait les planchers depuis quelques semaines mais en face, le CSP, pour la première fois de la saison était... au complet.

La Berrichonne hypothèque sérieusement ses chances de barrages après une défaite 1-2. Elle menait pourtant à la pause.

Trois jours après un bon match nul 0-0 au Paris FC, un concurrent direct, les Rouge et Bleu sont nettement favoris face à des Bourguignons privés de nombreux titulaires et qui restent sur quatre défaites.

Après le match de Paris, les Castelroussins reçoivent l’équipe mythique d’Auxerre. Un match qu’il faut gagner pour rester dans le peloton de tête en vue des pré-barrages.

L’équipe de Pablo Correa que les Castelroussins vont affronter ce soir est actuellement classée 12e. Elle est assurée de rester en L2 la saison prochaine, un maintien assuré au cour d’une saison avec des hauts et des bas.

L'un est conscient de devoir montrer « un autre visage », l'autre n'est « pas inquiet du tout » : Brive et le Stade Français ont usé d'une rhétorique différente jeudi avant leur duel décisif pour le maintien en Top 14 demain à Paris.

Les Corréziens, lanterne rouge du championnat (32 pts), sortent en effet d'une déculottée à Oyonnax (40-17), autre concurrent pour le maintien.

Les joueurs de Maître Collet (en équipe de France...) viennent tout juste de ranger la Coupe de France sur les étagères. Retour, la tête encore dans les étoiles des finales... vers le quotidien du championnat.

Le 15 octobre pour la 5e journée du championnat, le CSP s'était imposé à Beaublanc 80/74 avec une adresse de belle qualité (entre autres 10/24 à 3 pts) et quatre joueurs au-delà des 10 pts : Hayes 19, Bouteille 15, Conklin 12 et Carter 10. En face...

Après la victoire vendredi dernier, les Castelroussins enchaînent avec un déplacement à haut risque au Paris FC. Un concurrent pour une place permettant de jouer les pré-barrages.

Trois matchs en une semaine, il ne faut pas se relâcher. Après la victoire face à Niort qui a mis les Castelroussins à la cinquième place, le plus dur n’est pas fait, il reste à venir. Ce soir à Paris c’est une autre partition qui va se jouer, elle ne va pas être facile.

COUPE DE FRANCE : Strasbourg 82 - Boulazac 62

La parenthèse enchantée de la Coupe de France se sera donc refermée pour les Boulazacois sur une défaite de 20 points.

RUGBY - COUPE D’EUROPE (DEMI-FINALE) : Racing 27 - Munster 22

En sortant du long couloir de Chaban-Delmas pour entrer sur la pelouse, Maxime Machenaud et ses coéquipiers ont vu de très près la Coupe d'Europe, amenée par les organisateurs à Bordeaux.

COUPE DE FRANCE - FINALE : Strasbourg - Boulazac

Les hommes de Claude Bergeaud se retrouvent pour la première fois de leurs existences en finale de la coupe de France face à Strasbourg. Dans un véritable tourbillon, les Périgourdins sont en extrêmes difficultés dans le championnat de France de Pro-A.

Pages