Sport

© Droits réservés

Raymond Poulidor hospitalisé

L'ancien champion cycliste Raymond Poulidor, 83 ans, a été hospitalisé en raison d'une "grande fatigue" à Saint-Léonard-de-Noblat (Haute-Vienne), la commune où il réside, a-t-on...
© Droits réservés

Le CAB taille patron Ă  la maison !

Et de trois ! Après Clermont et Toulon, le CAB s’est imposĂ© face aux champions de France en titre (23-9). Exploitant parfaitement leurs occasions et particulièrement solides en dĂ©fense, les...
© Droits réservés

Tour du Limousin, 117 coureurs répartis pour une édition très ouverte

C'est de Condat-sur-Vienne que va s'élancer la 52e édition de cette épreuve populaire. 117 coureurs répartis en 15 équipes, 709,3 km de course en quatre étapes, traversant Haute-Vienne,...
La Berrichonne attaque sa deuxième saison de Ligue 2 après deux années de purgatoire en National dans une certaine discrétion. Elle vise le maintien et n’a pour l’instant que peu animé le marché des transferts.

Que nous réserve cette nouvelle saison ? Le cru 2017-2018 était de qualité. La Berri a flirté avec le Top 5 synonyme de play-off avant de lâcher sur la fin pour terminer à une très belle neuvième place. Même si elle a réalisé une bonne préparation, les incertitudes demeurent.

Après les Alpes, les Pyrénées: Julian Alaphilippe a gagné la première étape du massif pyrénéen, hier, à Bagnères-de-Luchon, en conclusion d'une journée riche en coups de théâtre, sauf pour les favoris et le maillot jaune, le Gallois Geraint Thomas.

Les jours de repos font du bien à Alaphilippe. Au lendemain de la première, l'Auvergnat avait enlevé la première étape des Alpes, au Grand-Bornand. Il a récidivé après la pause de Carcassonne, dans une étape comportant l'ascension de trois cols (Portet d'Aspet, Menté, Portillon).

Réuni en assemblée générale, hier soir, salle Jean-Pierre Timbaud, le LFC a présenté les personnes désireuses de prendre les commandes du club. Mais...

Les nouveaux futurs dirigeants du club limougeaud n’ont pas de temps à perdre. Il leur faut gérer l’après Gérard Chevalier (qui doit envoyer sa lettre de démission aujourd’hui), mais surtout attendre les démissions des membres du comité directeur encore en place.

Dans une course verrouillée à double tour par l'équipe Sky, le Néerlandais Tom Dumoulin est le dernier espoir de détrôner les Britanniques Geraint Thomas, maillot jaune, et Chris Froome, quadruple tenant du titre, avant les cols pyrénéens de la dernière s

A 801,5 kilomètres de l'arrivée, les deux coéquipiers ont fait le ménage.

La 15e étape du Tour, gagnée à Carcassonne par le Danois Magnus Cort Nielsen, a coûté hier un coureur à l'équipe Sky, l'Italien Gianni Moscon, exclu pour violence.

Le Gallois Geraint Thomas, qui est arrivé avec le peloton à plus de treize minutes, a gardé les commandes de la course à la veille de la seconde journée de repos. Mais il perdu, tout comme son alter ego Chris Froome (2e), un coéquipier.

A la sortie des Alpes, Peter Sagan a renoué avec ses habitudes: le champion du monde a enlevé la 13e étape du Tour de France, hier à Valence, dans un sprint privé de la plupart de ses pointures.

La montagne a privé le Tour des adversaires de Sagan dans les premiers sprints. Pour le profit du Slovaque, qui a enlevé son troisième succès depusi le départ de Vendée, la onzième de sa carrière.

L'Alpe d'Huez au sprint ! Le Gallois Geraint Thomas, porteur du maillot jaune, a gagné hier la 12e étape du Tour, son deuxième succès en deux jours, au milieu d'un public largement hostile.

La célèbre ascension, dans un climat électrique, a coûté cher à l'Italien Vincenzo Nibali, le vainqueur du Tour 2014. Dans la confusion, le Sicilien a chuté et a dû aller passer des examens en soirée.

La première arrivée au sommet s'est conclue en faveur de l'équipe Sky : le Gallois Geraint Thomas a gagné la 11e étape, hier, à La Rosière, et a pris les commandes devant son leader Chris Froome.

Des favoris du Tour, seul le Néerlandais Tom Dumoulin, le vainqueur du Giro 2017, a résisté au rouleau compresseur de la formation britannique.

L'entrée dans les Alpes a coïncidé avec le premier succès français : Julian Alaphilippe a gagné la 10e étape du Tour de France, hier au Grand-Bornand, où le Belge Greg Van Avermaet a prolongé son bail avec le maillot jaune.

Alaphilippe, qui a hérité du maillot à pois du meilleur grimpeur, a signé sa première victoire dans le Tour, lui qui était passé à plusieurs reprises près du succès en 2016 lors de ses débuts.

Malgré l'abondance de chutes, les grimpeurs, visages couverts de poussière, s'en sont bien tirés. A l'exception du Colombien Rigoberto Uran, qui a cédé près d'une minute et demie et reculé au classement derrière la plupart de ses adversaires directs.

Pages