Fil info
18:42 — en CorrĂšze aussi c est l AmĂ©rique 😉 je la love tro
 https://t.co/RlpTUeHwyu
16:14 — RT : ⚠ Le dĂ©partement est placĂ© en âšĄïž Soyez prudents dans vos activitĂ©s extĂ©rieures et vos dĂ©placements
 https://t.co/ADlGXECG2w

Sport

© Droits réservés

4.000 «pédestrians» éparpillés par monts et par vaux

Les Monts d’Ambazac vont voir dĂ©bouler un peu plus de 4000 spĂ©cialistes de trail, aujourd’hui et demain, sous un soleil annoncĂ©. Un Ă©vĂ©nement devenu rĂ©fĂ©rence, dans un grand Ă©lan sportif...
© Droits réservés

Limoges boucle ce soir une saison sportivement réussie

Fin de cession pour le Limoges FC avec un dernier déplacement à Saint-Brieuc. Assurés du maintien, les Limougeauds pourront évoluer sans pression.Limoges boucle ce soirune saison sportivement...
© Droits réservés

Fred aurait aimé...

On ne pourra ce soir qu'avoir une trĂšs importante pensĂ©e pour Fred Forte, ce prĂ©sident « hors normes » qui n'avait pas hĂ©sitĂ© Ă  faire le mĂ©nage du parquet au plafond Ă  l'...

Figure tutélaire du géant bavarois, héros à jamais de la légende du club avec lequel il a tout gagné, «Kaiser Franck» ne veut pas regarder vers l'arriÚre. Pas encore. « J'ai toujours faim, je veux rester aussi longtemps que possible au Bayern », dit-il.

Occupant au terme de sa rencontre contre Fontenay, la 14e place de sa poule, la formation trélissacoise, se trouve à un point du premier club non relégable, Le Havre.

Venus Williams n'a pas fait de sentiments face à sa soeur Serena hier: elle l'a sÚchement battue (6-3, 6-4) au 3e tour du tournoi d'Indian Wells qui marquait le retour à la compétition de l'ancienne N.1 mondiale aprÚs 14 mois d'absence.

AprÚs la tension et la nervosité de leur 29e duel sur le circuit WTA, une longue accolade au filet.
« Ce n'Ă©tait pas un match facile, mais cela fait du bien de jouer des matches de cette intensitĂ©, mĂȘme si je ne joue au niveau que j'aimerais », a avouĂ© Serena Williams.

Le 7e pour l'un, le 2e pour l'autre: l'Autrichien Marcel Hirscher et l'AmĂ©ricaine Mikaela Shiffrin ont dĂ©jĂ  assurĂ© leurs gros globes de cristal avant les finales de la Coupe du monde de ski alpin, oĂč Lindsey Vonn vise un 9e globe de descente.

Au pays d'Ingemar Stenmark, la référence absolue aux 86 succÚs sur le circuit majeur, la confrontation est de rigueur à travers les décennies entre le Suédois, représentant de l'ancien monde du ski alpin, et l'Autrichien, figure de proue du nouveau.

Guilhem Guirado (Icertain pour le dernier match est désormais épaulé : à la recherche depuis plusieurs mois de joueurs capables d'accompagner son capitaine, le XV de France s'est trouvé des leaders de jeu, de gestes et de parole contre l'Angleterre (22-16

La musique revenait au fur et à mesure que s'enchaßnaient les déconvenues des Bleus, sous Guy NovÚs et lors des deux premiÚres rencontres du mandat de son successeur Jacques Brunel, contre l'Irlande (13-15) et en Ecosse (26-32) en ouverture du Tournoi : Guirado (31 ans, 60 sél.) ne disposait pas

Pour cette 3e Ă©dition, 79 Ă©quipages (7 forfaits avant vĂ©rifications) quittaient le parc fermĂ© du chĂąteau de Jumilhac-le-Grand pour s’élancer Ă  l’assaut des trois boucles de deux spĂ©ciales.

Le favori de l’épreuve Ă©tait tout dĂ©signĂ© en la personne de Sam Taveneau (CitroĂ«n DS3 R5), rĂ©cent vainqueur du Bordeaux Aquitaine Classic.

L'équipe de France paralympique a décroché trois nouvelles médailles aux Jeux de Pyeongchang (Corée du Sud) hier, grùce aux fondeurs Benjamin Daviet (argent) et Thomas Clarion (bronze), et à la snowboardeuse Cécile Hernandez (bronze), portant son total à

Benjamin Daviet (catégorie debout), titré samedi en biathlon (sprint 7,5 km), est allé prendre la médaille d'argent en ski de fond, lors de l'épreuve du 20 km style libre.

Top 14 : Brive 9 - Clermont 11

La guerre du Massif entre deux équipes mal classées sentait la poudre.

PRO A : Bourg-en-Bresse 82 - Limoges CSP 63

Un club renaissant, apprenant de ses propres défauts, d'ambitions qui auraient pu paraßtre démesurées mais, qui, dans la « logique sportive » a marqué, depuis son retour dans la volonté d'un président « hors norme » au point de quitter définitivement le navire à la jonction de l'année civile les

Ligue 2 : Reims 4 - ChĂąteauroux 0

La Berrichonne savait que ce dĂ©placement chez le leader rĂ©mois n’aurait rien d’une sinĂ©cure. InvitĂ© surprise du haut de tableau Ă  l’orĂ©e du sprint final, le promu se voyait offrir un test grandeur nature face au Stade de Reims.

Pages