Rugby

© Droits réservés

Le CAB taille patron Ă  la maison !

Et de trois ! Après Clermont et Toulon, le CAB s’est imposĂ© face aux champions de France en titre (23-9). Exploitant parfaitement leurs occasions et particulièrement solides en dĂ©fense, les...
© Droits réservés

Julien Blanc de retour Ă  Brive

Dans les tuyaux depuis plusieurs semaine, le retour du demi de mĂŞlĂ©e Julien Blanc a Ă©tĂ© officialisĂ© ce vendredi par le club corrĂ©zien.  FormĂ© Ă  Brive entre 2011 et 2015, le numĂ©ro 9 avait...
© Droits réservés

Ne pas tourner autour du «Pau»

Six ans après son succès contre Aurillac, qui lui avait ouvert la voie vers son retour en TOP 14, le CAB s’apprĂŞte Ă  revivre une demi-finale sur sa pelouse d’AmĂ©dĂ©e-Domenech, cette fois-...

Toulouse, ce soir, sera le premier examen de passage d'une équipe qui promet. Brive puisa dans son amour propre les forces suffisantes la saison dernière pour éviter l'humiliation de la descente. Cela a forgé le moral d'un groupe qui n'a pas énormément changé.

Au total, Saint-André a effectué 12 changements dans son XV de départ par rapport à celui défait samedi dernier à Twickenham contre le XV de la Rose (19-14), lors du premier galop d'essai avant le Mondial anglais (18 septembre - 31 octobre).

RUGBY - FĂ©DĂ©RALE 2 : AS Saint-Junien

Ils étaient donc trente quatre seniors à fouler la pelouse du Chalet sous la conduite des entraîneurs Jean-Jacques Taofifenua et Samuel Dauba, ainsi que de l’ancien talonneur Cyril Batoux qui suivra particulièrement les avants de l’équipe B (le nom de l’entraîneur des arrières sera connu dans les

La belle aventure des Rouge et Noir peut-elle se poursuivre ? Et pourquoi pas, au vu de la maturité du club qui a gagné, de belle manière, sa remontée en Fédérale 2.

Arnaud Mela, le capitaine des Noir et Blanc, était pareillement déçu : « J’ai un fort sentiment de frustration. En début de partie, nous avons mis beaucoup d’engagement, secteur où nous étions passés à côté à Toulon quinze jours plus tôt.

TOP 14 : Oyonnax - CA Brive

Les Ă©quipes Ă  faible budget peinent mais s'accrochent.

Les Français, victorieux au match aller (17-16) ne devaient plus se souvenir que la formation d'outre-Manche disposait à l'ouverture de Cris Johnson. D'ailleurs, ils n'avaient pas plus la connaissance d'un arbitrage à la Galloise.

Un arbitre qui, à Périgueux, semblait avoir un coefficient particulier aux fautes françaises. Un arbitrage qui d'ailleurs a été loin de rencontrer les approbations du staff français,  car il a semblé intransigeant avec les Bleus...

Electrisant et décisif, le « crunch » aujourd’hui contre l'Angleterre à Twickenham (18h 00) en clôture du Tournoi exhale un parfum de dernière chance pour le XV de France, avide d'enfin libérer ses ambitions et son énergie avant la Coupe du monde.

Si pour quelque raison obscure le XV de France gardait pour le terme de cette nouvelle édition insipide des atouts dans sa manche, il est plus que temps de jouer « tapis ».

Flottait une odeur de scenario catastrophe au Stadio Olimpico hier après-midi et force est de reconnaître que dans un contexte houleux et en retroussant les manches, le XV de France s'en est finalement bien tiré.

Dans la foulée de la sortie à Toulon qui s'est soldée par une défaite sur le score de 34 à 11, les « noir et blanc » se préparent à livrer une rude bataille face à la solide formation parisienne entraînée par Laurent Travers et Laurent Labit.

Pages