Fil info
20:21 Belle brochette de vainqueurs
18:35 Une délégation était reçue cet après midi à l'Elysée. S'ils ont pu apporter leur argumentaire les salariés... https://t.co/MmkW7ksHSk
18:29 les salariés sortent amers de la réunion à l'Elysée. Le président n'est pas venu et rien n'en est sorti. "C'es… https://t.co/g6WceuNFDs

Rugby

Sarlat aurait mérité mieux. (Photo P. P.)

Un derby sans saveur

Un match qui ne restera pas dans les annales et qui s’est conclu sur malheureusement une blessure sérieuse de Carrière séché à l’épaule alors qu’il s’apprêtait à aplatir dans...
Trélissac veut aller à l’essai. (Photo Ch. E.)

Nouvelle victoire pour le SAT

Une rencontre, au parfum de derby, qui a tenu, tant dans l’intensité des engagements des formations que dans la « participation » du public, toutes ses promesses.Dès les premières...
Un geste que les supporteurs souhaitent voir ce soir. (AFP Photo/Sylvain THOMAS)

Le match de dernière chance?

Cette réception de Castres, le CAB la prépare depuis quinze jours, depuis sa défaite contre Toulouse. La sortie en terre héraultaise n’était au final qu’une parenthèse qui s’est...
Face à un adversaire mieux armé, les Sarladais n’ont pas réussi à combler leur retard du match aller (défaite 14 à 10).

En effet même en ayant concédé le match nul 20 à 20 sur leur pelouse de Madrazès balayée par le vent, Ils ne participeront pas aux 16es de finale et leur saison se termine là .

Brive est tombé de haut samedi dernier face à Agen sur le pelouse du stade Alfred-Armandie sur le score sans appel de 37 à 19.

Le CAB a donc perdu un match important face à la lanterne rouge du Top 14 alors qu'il espérait bien ramener un succès bonifié de ce voyage !

« Bosseur » et « malin », Laurent Travers avait creusé son sillon à Brive, devenant champion d'Europe en 1997. Presque vingt ans plus tard, le talonneur devenu entraîneur du Racing 92 revient en l'espace d'une semaine sur les traces de ses exploits et aux

C'est un petit clin d'oeil en forme de flash-back qu'adresse le sort à Travers, qui défiera Brive à Amédée-Domenech demain en Top 14 avec en tête un autre rendez-vous : la fi

L’USA Limoges a été largement battue, hier, à Rodez pour le compte des huitièmes de finale aller du Trophée Jean-Prat.

Le rugby est avant tout un jeu d’envie, de combat. Et sur ce point, Rodez n’a pas eu d’adversaire, hier. Pourtant, les Limougeauds ont des gabarits et autres qualités à faire-valoir. Mais sur la pelouse de Paul-Lignon, ils ont paru bien frêles.

En s’inclinant chez la lanterne rouge, les Brivistes ont certainement dit adieu à leurs rêves de qualification.

Les Brivistes voulaient réaliser un sans faute lors des cinq dernières journées, pour se donner le droit de croire à un hypothétique barrage. La défaite à Agen est celle de trop et celle qui privera les Corréziens du barrage.

Après une petite coupure pour cause de Coupe d'Europe et de Challenge, le Top 14 reprend ses droits ce week-end avec quelques affiches qui ne manquent pas d'intérêt.

En ce qui concerne les joueurs de CA Brive Corrèze Limousin (qui restent sur une large victoire face à Oyonnax 43-31), c'est au stade Alfred-Armandie qu'ils ont rendez-vous ce soir avec le SU Agen, lanterne rouge du championnat.

Sous la pluie et le vent et dans les flaques d'eau, les Brivistes auraient pu augmenter le score à plusieurs reprises au terme d'actions de jeu qui auraient dû voir le porteur de ballon aplatir en terre promise, comme Koyamaibole, Acquier ou Namy.

Dans des conditions atmosphériques épouvantables, le regrets ne servent à rien. Mais ne soyons pas plus royalistes que le roi et acceptons cette victoire bonifiée tel un bienfait des dieux au royaume d'Ovalie.

Si Brive pratique le même rugby que face à Castres lors de la dernière sortie au Stadium, alors pas trop de soucis ; la victoire devrait suivre, ce soir, contre Oyonnax.

Méfiance tout de même devant une formation qui n'a pas l'habitude de rendre les armes à la première escarmouche. Cependant, les représentants du haut-Bugey, il faut bien le reconnaître, ont perdu de leur superbe.

Coupe d'Europe (quarts de finale)

Après avoir laissé la portion congrue à ses adversaires ces trois dernières années, marquées par un triplé de Toulon devenu empereur du continent, le Top 14 est en bien mauva

COUPE D’EUROPE : Quarts de finale

Deux ans après avoir eu la peau de l'ancienne formule de la Coupe d'Europe, qu'ils jugeaient trop favorable aux Celtes, les deux puissances du rugby continental disputeront donc entre elles la phase finale.

Pages