Fil info
18:52 — La fabrique d’un journal. Imprimerie Rivet. Éditeur de . Colère aussi de savoir que l’, après… https://t.co/UrC2sD3iXM
14:19 — Formidable 👍
13:42 — Le surnom de "Poupou" lui a été donné par un journaliste du quotidien communiste du Centre, di… https://t.co/iG6trKRIOz

SNCF

© Droits réservés

Pour que le service ne déraille pas

Suppression de postes au guichet et en manœuvre, rétrécissement de la plage horaire de vente des billets... A Brive, huit emplois sont sur la sellette. Ce dimanche et dimanche prochain, un préavis de...
© Droits réservés

Le ZĂ©ro risque, une culture

Surprise hier matin pour les PĂ©rigourdins voulant prendre le train. Les agents avaient dĂ©cidĂ© d’exercer leur droit de retrait après l’accident qui s’est dĂ©roulĂ© mercredi en...
© Droits réservés

Sncf : « nous avons les moyens de vous faire préférer la voiture»

Les cheminots de PĂ©rigueux faisaient hier signer une lettre ouverte qu’ils vont adresser aux Ă©lus dĂ©partementaux et rĂ©gionaux, Ă  l’initiative de la Cgt cheminots, pour sauvegarder l...
Transports

Hier, dans le cadre de la journée interfédérale des transports, les syndicats CGT de la Creuse faisaient le point sur la situation dans le département. Les préoccupations routières et ferroviaires sont nombreuses, sur les plans humain et technique.

SNCF

Une centaine de personnes a participé mardi soir au débat public sur l’avenir du rail en Dordogne organisé par la Cgt cheminots parmi lesquels des cheminots, des citoyens, quelques maires de l’agglomération de Périgueux, des élus, mais aucun sénateur ni député et encore moins de représentant de l

Social

La Cgt Cheminot a interpellé hier Vincent Lahillade le directeur national des établissements infra-voie venu faire une visite du site et faire pensaient-ils des annonces sur l’avenir de celui-ci.

SNCF

Des gares sans guichets où acheter les billets, des trains sans contrôleurs, et pourquoi pas des trains partant sans personne pour vérifier son départ, voici ce que va donner la réforme ferroviaire avec le saucissonnage de la SNCF, déjà séparée en deux entités (SNCF et RFF), en trois structures.

Plombé par le rapport Duron, relancé après les propos rassurants du locataire de l’Elysée à une délégation d’élus locaux, le projet de LGV Limoges-Poitiers vient de recevoir un nouveau coup de poignard avec un rapport publié demain par la Cour des comptes, qui dénonce la faible rentabilité de ce

Samedi à Saint-Sulpice-Laurière, on a fêté les 150 ans de la gare. Une longue histoire, indissociable de la commune, car l’une a fait la vie de l’autre. Si on ajoute que le nouveau maire est cheminot, on comprendra cet attachement à ce qui fait l’âme du s

C’est toute la commune qui était en fête samedi. Il suffisait de la traverser pour découvrir, accrocher à des portails, à des murs et autres cimaises, de vieilles cartes postales qui parlaient d’elle. Parce qu’ici, la commune et la gare sont intimement liées.

RFF mis en examen
Le 12 juillet 2013, en gare de Brétigny, le train Paris-Toulouse déraillait violemment. Sept morts et des dizaines de blessés étaient à déplorer. Et depuis, un rapport accablant a mis en cause Réseau ferré de France (RFF) et la SNCF.
Hier, Réseau Ferré de France était convoqué par les juges. Sa mise en examen lui a été notifiée concernant le déraillement du train sur la ligne POLLT, à Brétigny. Jeudi, au tour de la SNCF.

Le 12 juillet 2013, en gare de Brétigny, le train Paris-Toulouse déraillait violemment. Sept morts et des dizaines de blessés étaient à déplorer. Et depuis, un rapport accablant a mis en cause Réseau ferré de France (RFF) et la SNCF.

Tourisme

Se sentir héros de «La bête humaine», d’«Hercule Poirot» ou de «La bataille du rail» le temps d’un jour, c’est possible en Limousin. Chaque été, un train à vapeur circule dans la région, pour le plus grand plaisir des riverains et des touristes.

Transports. Adopté par la majorité socialiste et l’UDI, le projet de loi n’a pas été voté par le Front de Gauche et l’UMP mais pour des raisons opposées.

L’Assemblée a adopté définitivement la réforme ferroviaire.

Le texte, issu d’un compromis entre députés et sénateurs, a été voté par les groupes de la majorité tout comme par l’UDI mais rejeté par le Front de gauche et l’UMP.

Pages