Fil info
18:54Châteauroux : «Qu’on nous redonne des bras !» -> https://t.co/lAulfkh4fd
18:52Indre : 128 bébés décédés à la Martinerie retrouvent un nom -> https://t.co/QlDqPdl95C
17:19 y sera sur le stand arvmc : Les américains à chateauroux 1951-1967 de Mascle https://t.co/WM7iND8iBY

Limoges

© Droits réservés

Un réseau de drogue démantelé à Brive

Une enquête menée depuis l'été 2016 par le service régional de police judiciaire, à Limoges, et la brigade stupéfiants du commissariat de Brive, a permis de faire tomber un  réseau de trafic...
D’ici 2 ans, il n’y aura plus de centre de tri à Limoges. C’était le dernier du Limousin. (Photo J.D.)

Le centre de tri de Limoges va mettre la clé sous la porte

Au printemps 2019, le centre de tri situé à l’angle des rues Lebon et Roberval en zone industrielle nord à Limoges fermera ses portes.C’est ce qui a été annoncé hier aux organisations...
© Droits réservés

Pour obtenir une justice fiscale

Il ne s’agit en aucun cas pour les syndicats CGT de dénoncer l’impôt. Il s’agit par con-tre de dénoncer une interprétation contestable du droit fiscal.En effet le 4 novembre dernier...
Hier les 80 salariés de Rivet Presse Edition (RPE) ont débrayé pendant 1h30 au côté de leur direction, à l’appel du syndicat général du livre de Limoges Filpac CGT et du syndicat CGT RPE. L’imprimerie conteste une décision de l’administration fiscale – un

Il ne s’agit en aucun cas pour les syndicats CGT de dénoncer l’impôt. Il s’agit par con-tre de dénoncer une interprétation contestable du droit fiscal.

L’émoi suscité par les vidéos tournées au sein de l’abattoir de Limoges a entraîné la réaction du directeur de la structure et de la municipalité.

La tension était palpable hier en début d’après-midi à l’abattoir de Limoges où la municipalité et le directeur du site avaient décidé de communiquer.

Sur les 900 migrants qu’accueillera la Nouvelle-Aquitaine dans le cadre du démantèlement de la jungle de Calais, 87 sont attendus à Limoges et St-Léger-la-Montagne dans deux Centres d’Accueil et d’Orientation gérés respectivement par l’AFPA et l’ADOMA.

“Alors que la région Nouvelle-Aquitaine doit accueillir 900 migrants, soit près de 12% du total de la jungle de Calais qui sera démantelée à partir du 24 octobre, selon le calendrier établi par le gouvernement, “la Haute-Vienne y prendra sa part, avec le soutien national, en accueillant 87 d’entr

Frairie des petits ventres

Le troisième vendredi du mois d’octobre, et ce depuis 1973, la frairie des petits ventres revient rue de la Boucherie.

Haute-Vienne

Jeudi, le conseil d’administration de l’Université de Limoges a validé une déclaration qui sera adressée à Alain Rousset, président de la Région «Nouvelle Aquitaine». Le CA dénonce «l’impact très négatif de la réforme territoriale pour notre université et pour son territoire.»

Une salle comble à craquer, des intervenants prolixes, des approbations enthousiastes : la réunion-débat organisée hier à Limoges autour de la loi El Khomri mais bien au-delà a soufflé un vent nouveau. Un vent qui dit non mais aussi un vent qui porte.

Il y avait de la pêche hier soir à l’amphithéâtre Blanqui à Limoges où se sont retrouvés celles et ceux qui, depuis des semaines, disent non à la loi El Khomri. Et les intervenants, chacun à leur manière, ont décliné ce non sur toutes les gammes.

mobilisation

Mardi soir, l’assemblée générale des Nuit Debout délocalisée devant la préfecture de Limoges en réponse à l’annonce gouvernementale du recours à l’article 49-3 pour faire passer en force le projet de loi travail, a été délogée par les forces de l’ordre dépêchées sur place.

CSP LIMOGES

Alors que le conseil municipal va débattre, prochainement, des subventions, certains bruits se font entendre selon lesquels celle allouée au Limoges CSP par la municipalité limougeaude pourrait être revue fortement à la baisse. Ce qui ferait un trou significatif dans le budget du club.

Particulièrement apprécié à la période des fêtes de Noël, le chocolat connaît ses plus importantes ventes à cette époque de l’année.

C’est un florilège de couleurs et de saveurs qui attend les gourmands franchissant la porte de l’Atelier du chocolat de Limoges. Depuis 1951, les maîtres chocolatiers de cette entreprise artisanale bayonnaises, proposent des créations aux goûts variés comme à l’allure soignée.

Samedi soir, après un appel lancé sur internet, un rassemblement spontané a rassemblé près de 500 personnes place de la République à Limoges.

Un message sur internet et spontanément quelque 500 personnes qui se sont réunies samedi à 18h place de la République à Limoges. «On était là pour Charlie, on est là à nouveau», murmure Ousni, accompagné de son jeune fils.

Pages