Fil info
14:19 — Formidable 👍
13:42 — Le surnom de "Poupou" lui a été donné par un journaliste du quotidien communiste du Centre, di… https://t.co/iG6trKRIOz

Patrick Lorgue

© Droits réservés

Eurenco : de l’engagement syndical à une retraite méritée

Moment fraternel ce vendredi au comitĂ© d’entreprise d’Eurenco oĂą Didier Confreroux et HervĂ© Coustillas, deux militants cĂ©gĂ©tistes de la Poudrerie, cĂ©lĂ©braient leur dĂ©part Ă  la retraite....
© Droits réservés

La CGT Poudrerie expose un siècle de luttes syndicales

La CGT Poudrerie cĂ©lèbre son centenaire. Une exposition consacrĂ©e Ă  ce siècle d’histoire du syndicat est Ă  dĂ©couvrir jusqu’Ă  samedi dans le hall du centre culturel.Ce mardi, le Parlement...
© Droits réservés

La CGT de la Poudrerie a cent ans et bientĂ´t une exposition

Un collectif de poudriers, actifs et retraitĂ©s, vient de se constituer. Tous travaillent Ă  la rĂ©alisation d’une exposition pour cĂ©lĂ©brer le centenaire de la Cgt de l’entreprise.Cent ans...
Société

En ce début d’année, les syndicats sont clairement en ligne de mire du gouvernement et du patronat. Un petit tour du côté de l’union locale CGT afin de prendre la température de cette rentrée.

 

Social

La récente lutte syndicale menée à la Poudrerie fut la dernière pour le délégué central CGT d’Eurenco, Patrick Lorgue, qui passe la main après vingt-six années d’engagement et de combats. La Poudrerie est inscrite dans ses gènes marqués au fer rouge.

Social

Réunis en assemblée générale du syndicat CGT, les salariés d’Eurenco ont exprimé hier leur désir de renforcer leurs actions de grève dans le cadre de la dénonciation de l’accord d’entreprise par la direction.

Social

Le directeur général d’Eurenco, Dominique Guillet, était attendu de pied ferme hier matin sur le site de Bergerac, où les salariés grévistes l’ont interpellé sur leur devenir dans l’entreprise.

Social : Nouveau débrayage hier des salariés d’Eurenco à l’appel des syndicat CGT et FO. Un mouvement qui s’amplifie avec ce jeudi 90 % des ouvriers en grève et 60 % de l’ensemble des personnels.

Rancœur, injustice, colère, trahison... se sont là les premiers mots qui reviennent à la bouche de chacun des grévistes postés devant les grilles de l’usine ce jeudi.

Plus d’un tiers des salariés d’Eurenco ont répondu hier à l’appel à la grève des syndicats CGT et FO qui dénoncent les mesures proposées par la direction dans le cadre des négociations de l’accord d’entreprise.

Sous la coupe de l’Etat depuis des décennies, le site industriel le plus emblématique du bassin d’emploi bergeracois semble à la veille d’être un piètre exemple d’avancées sociales.

Dans le cadre de la négociation en cours des accords d’entreprise, le syndicat CGT d’Eurenco rencontrait vendredi la sous-préfète de Bergerac afin de l’alerter des dysfonctionnement de l’entreprise.

Passée l’an dernier sous le giron de Giat Industries, la société Eurenco subit aujourd’hui une forte dégradation de son climat social. La dénonciation par la direction des accords d’entreprise ne laisse, de plus, pas présager d’avenir meilleur, bien au contraire.