Fil info
21:24 WHA architectes
20:49Guéret : Mobilisation ce jeudi pour l’hôpital de Guéret | L'Echo https://t.co/eATH8i6quc via
19:45Périgueux : Une centaine de personne contre l’arrêté anti-mendicité -> https://t.co/ua6LLRwjFV
19:09Naves : Quand le moi devient Terre -> https://t.co/HLal7hZPoy
18:58Indre : [intégral] Le capitaine quitte le paquebot -> https://t.co/dvARqjmjb4
18:57Indre : Les champions à l’entraînement -> https://t.co/0kSWaJMHGD
16:41Le Blanc : Pourquoi jeter les objets quand on peut les réparer ? -> https://t.co/8GXn7gmUo0
16:40Le Magny : Festivités printanières : Foire aux ânes le 30 mai, fête annuelle le 2 juin -> https://t.co/ctjRiisQsu
16:05Atur : Les travaux du groupe scolaire débuteront cet été -> https://t.co/SbUc4I8Bfb
15:41RT : Rendez-vous ce soir à 20h45 pour l'! https://t.co/fVlsWEXBtY
15:40RT : Antonne-et-Trigonant : Un pollinarium à Lanmary -> https://t.co/Pppc5jqOTS
15:36Antonne-et-Trigonant : Un pollinarium à Lanmary -> https://t.co/Pppc5jqOTS
15:10RT : Rendez-vous ce soir à 20h45 pour l'! https://t.co/fVlsWEXBtY
15:09RT : La presse française résumée en une image... (la vaste majorité, en tout cas). Comment s'étonner que moins de 8% de… https://t.co/1jc7uFOAwQ
14:56Samedi à 11h30, concert des élèves. 17h, ateliers d’art plastique. 18h30, Jonathan Guillaume. 19h15, Bobby Dirninge… https://t.co/1NayVHNL32
14:56Samedi 25 et dimanche 26, le 2e «Printemps de la Mauvendière» organisé par la pépinière culturelle Epicea réunira é… https://t.co/scIhBL3n3t
14:54RT : Les présents encore une fois à pour présenter avec au festival Visions S… https://t.co/pCd1Z1s959
13:36 Je m'en réjouis. Mais c'est étonnant. Lorsque j'avais proposé d'abandonner l… https://t.co/qG5HftvtWH
11:12 Qui n’a servi à rien! Certains immeubles de la rue de la fontaine saint Martin sont enva… https://t.co/voJzPxsUOD
10:21Douville : un camion est immobilisé sur la chaussée sur la RN 21, et une déviation mise en place le temps de son dé… https://t.co/GSI7ATFeSg
08:25Après la conférence de à Guéret... Creuse : Choix de vie, choix de mort | L'Echo… https://t.co/1kKXjGlRl5
07:59# # - : «Cuarteto Tafi», la belle découverte -> https://t.co/fCiwoZSPvR
07:57# # - : Elevage ovin la cité performante -> https://t.co/ib66QgZCRj
07:56# # - : La danse contemporaine ! «Fastoche»... -> https://t.co/rKD3lrcFc7
07:54# # - -Léonard-de-Noblat : Avec Lou Pélou, les échanges sont géolocalisés -> https://t.co/XteueAEjdF
07:52# # - -Pardoux : Le petit lavoir propose une exposition photo -> https://t.co/KHUl2xZ5NQ
07:50# # - : Les collégiens et Ema Rym offrent Milles cœurs pour un regard -> https://t.co/BUXtUhtpHx
07:48# # - -Yrieix-la-Perche : Nouvelle édition du Festival L’Ortie show ce week-end -> https://t.co/LwqIlGqTbe
07:47# # - : Venez découvrir le village du réemploi et de la réparation -> https://t.co/vFXOOkDCDa
07:45# # - -Laurent-sur-Gorre : Un apéro-quiz pour fêter l'Europe avec le comité de jumelage -> https://t.co/zZXwrssTkO
07:44# # - -Junien : Pascal Perrot reçoit l’ovation des élèves -> https://t.co/eRRt5YBm0m
07:43# # - -Junien : Les lumières vont s’éteindre au début du mois de juillet -> https://t.co/2NYgusgCD9
07:41# # - : Les portes ouvertes des 10 ans de Panaz’émoi -> https://t.co/aSocbA2loY
07:40# # - : Le succès des cafés philo est indéniable -> https://t.co/1Xj7QStGi6
07:37# # - -Vienne : Ce soir au CCM John-Lennon, un concert au rythme des 90’s -> https://t.co/GHRYJ3XsZi
07:35# # - -Vienne : Vendredi 24 et samedi 25 mai à l’espace du Crouzy «Entrez sans frapper» -> https://t.co/rAtgURfPM1
07:32# # - : L’art pour redonner une âme au quartier de La Bastide -> https://t.co/mEkOZCxzFl
07:30# # - : Deux jours de congrès pour la CGT Legrand -> https://t.co/vpzCg1IgEy
07:27# # - -Vienne : Rocade Est de Limoges: Jean-Claude Leblois dénonce «une combine politicarde» -> https://t.co/tiIgadkBGG
07:25# # - -Vienne : Littérature et anarchisme au menu de la librairie champêtre au château de Ligoure -> https://t.co/xdT0aZk2f2
07:22# # - : La foire-expo fête déjà ses 80 ans -> https://t.co/58HmNwXFyg
07:20Région : Occupation du CRDP, les associations au bord de l'indignation -> https://t.co/frGSVZbJOW
00:00Corrèze : Un P’tit Tour plein d’enseignements -> https://t.co/lEqZXHCOXH
23:41Corrèze : "Ce libéralisme fou nous amène à la ruine !" Interview de Jean Mouzat, candidat sur la liste de… https://t.co/P3275eJ8xY

Quand les corbeaux font «causer»

Il y a des animaux qui portent en eux des «mauvaises nouvelles». Longtemps une agriculture «croyante», clouait les chouettes sur les portes des granges. Il nous arrive régulièrement d'intervenir pour que l'on ne nettoie pas à vif des greniers où des chauve-souris ont trouvé refuge. Et puis il y a aussi un rapport au son, à la couleur et l'un des oiseaux qui porte son propre dénigrement, c'est bien le corbeau.

En vérité la famille des Corvidés (les pies en font partie) dont le coassement n'a vraiment rien de «musical» et la couleur, noire comme son propre deuil.

Le corbeau (du moins ceux que l'on trouve sur notre territoire) est animal qui vivait toujours près de l'homme, parfois dans les tours (comme les choucas du même nom), dans les cheminées (ces jours-ci de très nombreux exemples nous ont été cités) et avec une «régulation naturelle» à base de fouines, belettes, martres qui de temps à autre montaient dans les nids pour faire pitance.

Or, de fouines, belettes, martres... plus de traces. Quand à nos chats (nous y arriverons plus tard), ils sont devenus de canapé et les centaines de proposition de «bouffe toute faite» ne les encourage pas à retrouver leur partie «sauvage ».

Trop...

c'est bien sûr trop...

A Bellac, comme partout ailleurs, dès qu'un arbre est plus élevé qu'un autre, il devient une «corbetière». C'est-à-dire un rassemblement de très nombreux nids. Et en ville les sites ne manquent pas ; le parc de la mairie, le parc Charles-Silvestre, les grands peupliers de l'abattoir, les grands platanes du camping, les nombreux arbres

autour de l'école maternelle Jolibois... en parlant là uniquement de domaine public...

Et ces nombres très importants de corvidés (plus ou moins protégés) ont amené un salissement notoire (il suffit de se promener pour «l'apprécier») à un point tel qu'il a fallu penser à diminuer la présence de ces volatiles.

L'an passé, les services du préfet avaient autorisé à tirer un certain nombre de nids et les «réseaux

sociaux» avaient alors été particulièrement nauséeux, au point tel de diminuer les notes des chambres d'hôtes et restaurant de la cité giralducienne.

Il est vrai que quelques «dames à chat» (nous savons, cette dénomination ne leur a pas fait plaisir) avaient mobilisé et devant les caméras de télévisions s'étaient retrouvés grands scientifiques et poètes de la nature.

Cette année, la municipalité s'est rapprochée d'une entreprise spécialisés dans la taille des arbres (en douceur au demeurant) et des employés sont intervenus les premiers jours du printemps (une semaine plus tôt c'était légal...) et le travail a été remarquable.

Résultat : on pourra s'asseoir sur les bancs dans les parcs publics, les enfants pourront aller à l'aire de jeux à Jolibois, la cour de l'école maternelle ne sera plus puante et glissante... et il restera toujours des corbeaux (ou corvidés), il suffit de lever la tête.

Mais voilà, les caméras sont revenus, on a revu les mêmes dames qui protègent les animaux (qu'en est-il des enfants ou de l'emploi sur le territoire) et la mairie risque une amende car la date... a été dépassée.

Certes, les nids ont été enlevés avec des petits (déjà très gros) à l'intérieur. Mais ce n'est que le

résultat de pratiques trop tardives... Et l'on a entendu le lamento habituel.

Quand aux chats et leurs «maison», boulevard Victor-Bussière ils sont en très grand nombre, mangent les «petits oiseaux» de toutes les «côtés» (le grand jardin entretenu par Rempart), ravagent le parc Marcel-Homeau et se reproduisent.

Les «dames à chat» auraient d'ailleurs demandé à la municipalité d'amener l'eau pour ces charmants félidés et de payer pour les faire stériliser. Et quoi encore !

Tout cela n'était qu'un pan de la vie bellachonne. Il se passe, heureusement, bien plus de choses intéressantes.

André CLAVE